Ligue 1. Lille s'impose face à Caen (1-0)

le
0
Ligue 1. Lille s'impose face à Caen (1-0)
Ligue 1. Lille s'impose face à Caen (1-0)

Caen a vécu une bien triste soirée, vendredi au Mans, en match avancé de la 2e journée de Ligue 1, avec une défaite (0-1) concédée sur un penalty très contestable, doublée de la blessure de deux joueurs importants, face à des Lillois supérieurs physiquement, mais peu inspirés devant.

Le match a basculé sur un penalty accordé par l'arbitre, Sébastien Desiage, à la suite d'un tacle qui semblait parfaitement correct du latéral Dennis Apaih sur Ryan Mendes qui se présentait face aux cages normandes.

L'arbitre a en plus cru bon d'appliquer très strictement le règlement en ajoutant un carton rouge à une sanction qui semblait déjà bien sévère.

Sans état d'âme, l'attaquant belge du Losc, Divock Origi a pris à contre-pied Rémy Vercoutre, qui avait passé jusque-là une soirée extrêmement tranquille (0-1, 67).

Les Normands repartent en outre du Mans avec deux mauvaises nouvelles, puisque le latéral Emmanuel Imorou s'est blessé à la demi-heure de jeu, dans ce qui ressemblait beaucoup à un claquage à une cuisse, et il a été rejoint à l'infirmerie par Mathieu Duhamel, le buteur caennais, sorti sur une civière à l'entame de la deuxième période, après s'être tenu une cheville.

La sortie d'Imorou aura toutefois permis un clin d'oeil sympathique, puisque c'est Jean Calvé qui l'a remplacé. Joueur du Mans de 2006 à 2008, Calvé n'avait jamais foulé la pelouse du MMArena, stade inauguré en 2011.

Obligé de jouer loin de son Stade Michel-d'Ornano, mobilisé pour les Jeux équestres mondiaux, Caen avait pourtant montré jusque-là beaucoup de maturité et de lucidité dans son organisation défensive, face à un Losc qui a monopolisé le ballon.

Sans être extrêmement tranchants dans leurs offensives, ils s'étaient même montrés les plus dangereux, notamment par Lenny Nangis, qui s'était faufilé dans la surface nordiste, côté droit, après une déviation de Matthieu Duhamel. Mais à moins de dix mètres des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant