Ligue 1: Lille poursuit son ascension, Lyon quatrième

le
0
RENNES ET LYON SE NEUTRALISENT
RENNES ET LYON SE NEUTRALISENT

PARIS (Reuters) - En battant Toulouse dimanche à domicile (2-1) grâce à un nouveau festival d'Eden Hazard, les Lillois ont démontré qu'il ne fallait pas les oublier dans la course au titre en Ligue 1, à huit journées du dénouement.

Avec un bilan de 56 points engrangés en 30 rencontres, le Losc revient à quatre longueurs du sommet, occupé par Montpellier et le Paris Saint-Germain, et renvoie Toulouse et Lyon à six points.

Battu 2-1 samedi dans le fief nancéien de Marcel Picot, le PSG a encore marqué le pas, tandis que l'affiche entre le leader Montpellier et Marseille a été reportée au 11 avril pour donner plus de chances à L'OM en Ligue des champions.

Le match de la soirée a apporté une autre bonne nouvelle aux Lillois, qui voient se dissiper la menace lyonnaise, après le match nul des Rhodaniens à Rennes (1-1).

Grâce au but de Lisandro Lopez (76e) après l'ouverture du score de Mevlut Erding (5e), les joueurs de Rémi Garde peuvent toutefois se consoler avec la quatrième place qu'ils ravissent à Toulouse à la faveur d'une meilleure différence de buts.

A Villeneuve d'Ascq, Eden Hazard, recoiffé à l'iroquoise, a sans cesse harcelé la défense toulousaine, jusqu'à obtenir un penalty sur une faute de Daniel Congré dès la 12e minute de jeu. Le jeune Belge s'est aussitôt fait justice.

Il s'agit de la 14e réalisation cette saison en championnat pour le deuxième meilleur buteur, courtisé par quelques unes des plus grosses pointures du championnat anglais.

Visiblement pas rassasié, le milieu de terrain a ensuite profité d'une sortie hasardeuse d'Ali Ahamada pour servir Dimitri Payet dans les meilleures conditions. Le Réunionnais a battu le gardien, revenu en urgence dans ses cages (31e).

Serge Aurier a réduit le score pour la gloire en deuxième période (60e).

En dépit de leurs efforts, les Toulousains n'ont pas réussi à doubler la mise. Ils n'ont certes pas été aidés par l'exclusion à la 82e minute de Pantxi Sirieix, coupable d'avoir fauché Nolan Roux.

PAS D'EUPHORIE CHEZ LES LILLOIS

Le Losc aligne là une troisième victoire consécutive. Le champion en titre reste ainsi dans un temps de passage comparable à la saison dernière, puisque le club totalisait 58 points à la même époque.

Pas d'euphorie pour autant: les Lillois se gardent d'afficher un excès d'optimisme, à l'image de Franck Béria. "Notre objectif principal c'est d'être troisième", a affirmé le défenseur en conférence de presse.

"En toute logique le titre sera pour Paris ou Montpellier", a ajouté comme en écho son entraîneur Rudi Garcia, sans toutefois exclure la possibilité d'une mauvaise passe pour les deux leaders.

A l'inverse, la troisième place, qui offre un strapontin pour la prochaine Ligue des champions, s'éloigne mécaniquement pour Toulouse.

"On n'est pas programmés pour être troisièmes, quand je vois Lille et la qualité qu'ils ont", a reconnu l'entraîneur Alain Casanova devant les journalistes après la rencontre.

Pour Caen et Ajaccio, qui n'ont pas réussi à se départager dans l'après-midi (0-0), l'enjeu de la rencontre était tout autre: le maintien dans l'élite.

A ce jeu là, les Normands sont la principale victime de ce match nul. Ils finissent le week-end dans la zone de relégation, à la 18e place avec un total de 30 points, à deux longueurs des Corses, quinzièmes.

Simon Carraud, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant