Ligue 1: Lille et Montpellier doivent se réveiller

le
0
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 6E JOURNÉE
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 6E JOURNÉE

par Baptiste Bouthier

PARIS (Reuters) - Après leurs débuts ratés en Ligue des champions cette semaine, Lille et Montpellier vont tenter de rebondir ce week-end à l'occasion de la sixième journée de Ligue 1, où ils connaissent aussi une entame difficile.

Les deux derniers champions de France suivent des courbes de résultats comparables mais ne sont pas sur la même dynamique.

Si Lille a coulé mercredi soir face au modeste BATE Borisov (1-3), Montpellier avait retrouvé la veille quelques-unes des vertus qui l'avaient mené au titre la saison passée, malgré la défaite face à Arsenal (1-2).

"On a retrouvé un état d'esprit. Cette défaite va nous servir", assurait le gardien Geoffrey Jourdren après la rencontre.

"Ça doit être une base de lancement pour notre saison", retenait également l'entraîneur héraultais, René Girard.

Il va maintenant falloir passer des intentions au résultat vendredi (20h45) face à Saint-Etienne, dans un stade de la Mosson où Montpellier, 16e avec quatre points en cinq journées, n'a toujours pas gagné cette saison.

"Saint-Etienne sera plus important qu'Arsenal", avait prévenu le milieu de terrain Jamel Saïhi mardi soir. "Maintenant, il va falloir se réveiller. Il faut se mobiliser en championnat et vite prendre des points."

De réveil, il sera aussi question dimanche soir au Grand Stade de Lille où le LOSC, 11e avec six points, tentera contre Lyon (21h00) d'oublier sa soirée cauchemardesque de mercredi.

Inexistants face aux Biélorusses de BATE Borisov en Ligue des champions, les Dogues, qui n'ont plus gagné en Ligue 1 depuis la première journée, auront fort à faire face à l'OL, deuxième avec 13 points et invaincu en championnat.

"La priorité est de faire une analyse juste de ce qui s'est passé. Il ne faut pas tomber dans le catastrophisme mais ça pourrait paraître inquiétant", tentait de relativiser l'entraîneur lillois, Rudi Garcia, après la déroute européenne.

"Le constat est clair, il va falloir se montrer beaucoup plus solide si on veut gagner des matches", admettait-il. "Cela me paraît trop gros pour être vrai. Je pense que c'est un accident."

"ON PEUT EN PRENDRE ENTRE TROIS ET DIX"

Bien plus heureux sur la scène européenne cette semaine, le Paris Saint-Germain va, lui, chercher à poursuivre sa remontée en Ligue 1 sur la pelouse de Bastia, samedi (17h00).

Mardi soir, juste après la victoire 4-1 de son équipe contre le Dynamo Kiev au Parc des Princes, Carlo Ancelotti avait déjà en tête cette rencontre en Corse.

"Notre futur, c'est notre prochain match en championnat, à Bastia. Cette victoire est une bonne chose, mais il ne faut pas se projeter plus loin", déclarait l'entraîneur parisien.

Quatrième après cinq journées avec neuf points, le PSG pourrait trouver un Bastia conciliant pour remporter une quatrième victoire de suite toutes compétitions confondues.

Les Corses restent en effet sur neuf buts encaissés lors des trois derniers matches, pour autant de défaites.

"En toute logique, si c'est comme ça, on peut en prendre en trois et dix contre Paris", avait prédit, agacé, l'entraîneur bastiais Frédéric Hantz après la défaite (3-0) de son équipe à Evian-Thonon-Gaillard le week-end dernier.

Même s'ils s'imposent, les Parisiens ne reviendront pas encore à la hauteur de Marseille, qui compte cinq victoires en cinq matches, soit le meilleur départ réalisé depuis celui de Bordeaux, en 1998-1999.

Si l'OM bat Evian dimanche (17h00), il s'agira du début le plus réussi en championnat de France depuis plus de cinquante ans.

En 1960-1961, l'AS Monaco avait remporté ses six premières rencontres avant de perdre à la 7e journée. Les Monégasques, comme Bordeaux en 1999, avaient remporté le titre en fin de saison.

Rennes, déjà battu quatre fois dont la dernière, dimanche contre une équipe de Lorient réduite à neuf pendant 35 minutes, se voit proposer un déplacement compliqué à Toulouse, samedi (20h00).

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant