Ligue 1: les Marseillais ont retrouvé le plaisir de jouer

le
0
UN GRAND MARSEILLE FACE À NANCY
UN GRAND MARSEILLE FACE À NANCY

NANCY (Reuters) - En tête de la Ligue 1 avec cinq victoires en cinq journées, l'Olympique de Marseille a réalisé dimanche face à Nancy (1-0) un match de grande qualité, de l'aveu même d'Elie Baup et de ses joueurs qui multipliaient jusque-là les appels à la prudence.

L'entraîneur, arrivé cet été dans les Bouches-du-Rhône, a répété après la rencontre les mots "plaisir", "enthousiasme" et "envie" comme des leitmotivs.

Certes, son équipe n'a inscrit qu'un but, signé Jordan Ayew en deuxième période (53e), mais elle a assis sa domination d'un bout à l'autre du match tout en multipliant les occasions dangereuses.

"Vous savez, ce soir on a fait une première mi-temps très bonne, on a eu beaucoup d'occasions et on aurait dû concrétiser ça, avoir deux ou trois buts d'avance avant de rentrer aux vestiaires", a dit Elie Baup.

"Il y a beaucoup de joueurs, si je regarde la première mi-temps, qui ont (été bons) dans la mobilité, dans l'utilisation du ballon, dans la recherche en permanence de courses dans la profondeur."

Ses joueurs ont produit pendant 45 minutes un jeu auquel ils n'avaient plus habitué les esthètes du football.

Ces trois dernières saisons, l'entraîneur de l'époque, Didier Deschamps, privilégiait le résultat au détriment, parfois, de la qualité du jeu.

"ÇA VA ÊTRE UNE BELLE ANNÉE"

Depuis cet été, le club a changé d'ère et, semble-t-il, de philosophie.

"En première mi-temps, on a perdu très peu de ballons. On a joué dans les pieds, on a eu une vitesse de passe incroyable, on a eu des situations incroyables", a analysé, presque incrédule, l'attaquant André-Pierre Gignac.

"Je suis fier de mes coéquipiers, de porter ce maillot. Ce soir encore plus."

"Si on garde cet état d'esprit, ça va être une belle année", a-t-il anticipé.

Et l'année a bien commencé, puisque l'OM est en tête du classement de la Ligue 1 avec 15 points, soit le maximum possible à ce stade de la saison. Le deuxième, Lyon, accuse une retard de deux longueurs.

Mais la dernière victoire en date des Marseillais ne leur a pas fait perdre la raison, si bien que l'entraîneur et ses joueurs se gardent bien d'afficher tout triomphalisme prématuré.

"On sait qu'on prend des points et qu'ils sont importants pour la suite parce qu'on aura des moments difficiles aussi", a prévenu Elie Baup.

André-Pierre Gignac lui a fait écho, non sans un certain bon sens: "On ne va pas lâcher, mais il ne faut pas s'attendre à ce qu'on gagne tous les matches."

Le prochain test aura lieu à Istanbul jeudi, où les Marseillais iront défier le Fenerbahce en Ligue Europa.

Simon Carraud et Dimitri Rahmelow, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant