Ligue 1: les Bordelais ont pris goût à l'invincibilité

le
0

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - Leur dernière défaite en Ligue 1 remonte au 8 avril et les Girondins de Bordeaux, qui sortaient d'une longue période de disette avant ce printemps réussi, ont fini par prendre goût à l'invincibilité.

Avec treize rencontres consécutives sans défaite en Ligue 1 et en Ligue Europa dont neuf victoires, les Bordelais sont désormais sur un nuage alors qu'ils flirtaient avec la zone de relégation il y a un an.

"Je pense que le staff y est pour beaucoup. Il fallait prendre le temps. On se souvient qu'en début de saison passée on était très mal et le staff était confiant", avance comme explication Benoît Trémoulinas.

"Cela passe aussi par beaucoup de travail à l'entraînement, par beaucoup de gammes à répéter et au final, on a vu que ça payait et que ça paye toujours", poursuit le latéral gauche.

Champions de France en 2009 et quarts de finalistes de la Ligue des champions l'année suivante, les Bordelais ont vécu en l'espace d'un an un véritable chemin de croix.

Il y a d'abord eu les six derniers mois chaotiques sur le banc de Laurent Blanc, qui avait déjà un peu la tête à l'équipe de France, puis son remplacement raté par un ancien de la maison, Jean Tigana.

Avec l'arrivée de Francis Gillot en juin 2011 et un régime minceur opéré en l'absence de compétition européenne, le club a tenté de retrouver des couleurs.

Dans la douleur, car les premiers matches ont été difficiles et très vite, le FCGB s'est retrouvé relégable. Mais à force de courage, Bordeaux a fini par remettre le nez à la fenêtre.

"BIEN SÛR QU'ON N'AIME PAS PERDRE"

Un bon recrutement au mercato d'hiver avec les arrivées du milieu de terrain Ludovic Obraniak et du défenseur brésilien Mariano a achevé de remettre l'équipe sur les bons rails.

Aujourd'hui c'est un groupe fort sur le plan mental qui aligne les bonnes performances sans pour autant afficher des ambitions démesurées, au point de demeurer la seule équipe de Ligue 1 à ne pas s'être renforcée durant l'intersaison.

"On a fait une très bonne fin de saison et malgré les vacances qui ont un peu coupé les choses, on a redémarré de la même manière. C'est encourageant pour la suite", juge Benoît Trémoulinas.

Ce nouvel état d'esprit, Yoan Gouffran le perçoit lors de chaque entraînement.

"Quand on fait des jeux, le coach nous donne un thème, par exemple ne pas prendre cinq buts et à la fin du jeu il fait faire des 100 mètres à l'équipe qui perd. Tout le monde s'accroche, personne n'a envie de perdre et ça se retrouve dans les matches", décrit avec le sourire l'ancien Caennais.

Attendus à Valenciennes samedi, les Bordelais espèrent que cette longue période d'invincibilité va se prolonger.

"Bien sûr qu'on n'aime pas perdre. C'est un petit jeu d'aller le plus loin possible. Je trouve qu'il y a des changements. A l'entraînement, les joueurs ont envie de gagner. Or, tout passe par l'entraînement", rappelle Francis Gillot.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant