Ligue 1: le Toulousain Wissam Ben Yedder a retrouvé la lumière

le
0
RETOUR EN FANFARE DANS LA LUMIÈRE POUR LE TOULOUSAIN WISSAM BEN YEDDER
RETOUR EN FANFARE DANS LA LUMIÈRE POUR LE TOULOUSAIN WISSAM BEN YEDDER

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - L'attaquant toulousain Wissam Ben Yedder, étincelant à la fin de l'été avant de voir son aura ternie par une sortie nocturne avec les Espoirs, est revenu dimanche dans la lumière avec un éclatant doublé contre Lyon (3-0).

Le joueur de 22 ans n'avait plus marqué depuis un mois, contre Brest fin octobre (3-1), et semblait traverser une période sombre à l'image de son équipe, trois fois battue en autant de sorties au mois de novembre.

Contre Lyon, le Franco-Tunisien a brillé sur la pelouse du Stadium, ouvrant le score d'une tête piquée à la 50e minute avant de marquer le but du K.O. sur un contre éclair (87e) et d'offrir le troisième à son équipier Etienne Capoue (90e+1).

"Avec trois défaites (consécutives), on avait eu pas mal de difficultés", a-t-il expliqué à la presse après sa folle fin d'après-midi.

"Il fallait que moi aussi je retrouve le chemin des filets. Ce soir, je l'ai fait en marquant mon premier doublé en Ligue 1", s'est-il réjoui, jugeant que sa réussite était avant tout due au travail de ses partenaires.

"C'est grâce au collectif. Tout seul je ne peux pas y arriver, mais j'ai beaucoup d'aide. J'essaie d'être adroit devant les buts et surtout efficace."

Avant de trouver le bout du tunnel, le jeune attaquant a été beaucoup critiqué, comme quatre autres membres de l'équipe de France Espoirs, pour une escapade en boîte de nuit trois jours avant un match décisif perdu contre la Norvège (5-3).

La Fédération française de football a sanctionné les cinq fautifs et a suspendu Wissam Ben Yedder de toute sélection nationale jusqu'au 31 décembre 2013.

Soudain muet après un début de saison en fanfare - sept buts en dix matches -, le buteur de poche a alors bénéficié du soutien de son club, qui a passé l'éponge, et de l'aide de ses partenaires.

"PAS FACILE À DIGÉRER"

"Wissam est un jeune joueur, ce qui lui est arrivé n'était pas facile à digérer", constate son coéquipier Moussa Sissoko.

"Mais on est un groupe qui vit très bien et on a su le remettre dans de bonnes conditions pour oublier cette erreur de jeunesse. Ce soir il a montré que tout ça, c'était du passé."

"Franchement, on a tous été jeune, qui n'a pas fait d'erreur ?", renchérit de son côté le capitaine Jonathan Zebina, 34 ans.

"Ce n'est pas quelqu'un à blâmer parce qu'il a la tête sur les épaules. Il fait les choses bien. Il est bien conscient de (...) l'erreur qu'il a faite. C'est pour ça, je pense, que tout le club l'a soutenu."

Les erreurs pardonnées, le calme revenu, Ben Yedder a pu reprendre sa progression. Inscrits dimanche, ses huitième et neuvième buts en Ligue 1 cette saison ont assurément le goût de la rédemption.

D'autant que ces deux réalisations lui permettent de récupérer sa place de dauphin de Zlatan Ibrahimovic au classement des buteurs, à trois unités du géant suédois.

"Je ne calcule pas trop ça", tempère l'intéressé.

"Je ne me concentre que sur moi-même. Je me suis fixé un objectif de buts depuis le début de saison. On en reparlera à la fin de la saison si vous voulez."

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant