Ligue 1: le PSG veut finir sa saison sur une bonne note

le
0
Ligue 1: le PSG veut finir sa saison sur une bonne note
Ligue 1: le PSG veut finir sa saison sur une bonne note

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain, pratiquement certain de ne pas être sacré champion de France à l'issue de la 38e et dernière journée de Ligue 1, veut avant tout s'attacher à bien finir sa saison, ce dimanche soir à Lorient.

Pour que le club de la capitale décroche sa première couronne hexagonale depuis 1994, deux conditions doivent être remplies: d'abord gagner contre des Bretons encore à la lutte pour le maintien et ensuite espérer une défaite du leader montpelliérain à Auxerre, déjà relégué en Ligue 2.

Autant dire que les probabilités sont faibles, voire nulles.

Mais pour l'entraîneur italien du PSG Carlo Ancelotti, attaché à ce que ses joueurs "terminent bien leur saison", un mince espoir subsiste.

"Objectivement, nous avons très peu de chances d'être champions mais pour que cette probabilité existe, il nous faut d'abord gagner à Lorient et s'occuper du résultat d'Auxerre après", a souligné samedi le technicien transalpin en conférence de presse.

"Je pense qu'Auxerre est capable de battre Montpellier. Tous les matches de championnat sont difficiles, surtout le dernier. Auxerre ne joue plus rien tandis que Montpellier joue pour le titre. Et puis vous le savez très bien, le football est parfois étrange", a-t-il ajouté.

Très croyant, Ancelotti a expliqué, avec un brin d'humour, qu'il ne s'en remettrait pas au "Créateur" au coup d'envoi de la rencontre sur le synthétique de Lorient.

"Je suis catholique mais je pense que Dieu a autre chose à faire que de penser à moi ou au PSG", a-t-il dit avec un large sourire.

Le nouveau capitaine du PSG, Christophe Jallet, a de son côté expliqué dans la semaine que même relégués, les Auxerrois seraient certainement attachés à briller une dernière fois devant leur public avant de basculer à l'étage inférieur.

"ON NE PEUT S'EN PRENDRE QU'À NOUS-MÊMES"

"Ce sont des professionnels. Cette situation ne doit pas être facile pour eux. Je suis descendu en National avec Niort (en 2005, NDLR) et ce n'était pas évident. Après, les joueurs auxerrois auront sûrement envie de se montrer avant de quitter dans l'élite. Je pense qu'ils donneront tout devant leur public", a prédit le latéral droit parisien.

Si dans les rangs parisiens on se refuse à parler ouvertement de regrets, après avoir pourtant occupé pendant une bonne partie de la saison la tête du classement, chacun reconnaît qu'avec un peu plus de maîtrise, la soirée de dimanche se serait vraisemblablement terminée sur les Champs-Elysées.

"On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Nous aurions pu arriver à cette dernière journée dans de meilleures conditions", a ainsi analysé Christophe Jallet.

"Tout le monde fait des erreurs, c'est normal. Ce n'est pas pour autant une saison manquée car nous nous sommes qualifiés pour la Ligue des champions", a noté son entraîneur.

Pour ce déplacement en Bretagne, le PSG sera privé de l'un de ses hommes en forme en ce moment, l'international français Jérémy Ménez, suspendu.

Mais cette perspective n'effraie pas les Parisiens qui comptent sur son remplaçant, Kevin Gameiro, et sur Nenê, l'actuel co-meilleur buteur du championnat avec 21 réalisations, pour inverser la tendance.

"(Menez) est décisif depuis un moment. Se passer de lui n'est pas évident. Mais après, Kevin (Gameiro) peut prendre la profondeur tout comme lui et Guillaume (Hoarau) peut être bon point d'appui. On a les armes nécessaires pour palier son absence", a ainsi expliqué Christophe Jallet.

Du côté de Lorient, qui n'est encore pas tout à fait assuré de rester dans l'élite, l'objectif sera d'obtenir un résultat suffisant pour ne pas être le grand perdant de la course au maintien, qui se jouera dimanche avec sept autres équipes.

Pour l'actuel 14e au classement, une victoire remplirait cet objectif mais un match nul, selon l'issue des autres rencontres, pourrait également suffire.

Lors de cette rencontre que leur entraîneur Christian Gourcuff considère comme une "finale", les Merlus seront privés d'Arnold Mvuemba, de Mathias Autret et de Wesley Lautoa, blessés.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant