Ligue 1: le PSG va tester la vie sans Pastore à Brest

le
0

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Solide leader de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain se déplace samedi sans son maître à jouer Javier Pastore à Brest, seule équipe avec Rennes invaincue cette saison à domicile.

Premier avec trois points d'avance sur Montpellier et sept sur le champion en titre lillois, le PSG de Carlo Ancelotti devra composer sans son stratège argentin, victime d'une lésion au biceps fémoral lors des seizièmes de finale de la Coupe de France le week-end dernier.

Parti se faire soigner au Qatar, Javier Pastore va manquer à ses coéquipiers mais pour Carlo Ancelotti, son absence, évaluée entre trois et quatre semaines, sera compensée par les qualités des autres joueurs de l'effectif parisien.

"C'est vrai que comme milieu de terrain, Javier Pastore avait très bien joué la dernière fois", a expliqué vendredi le technicien italien à l'occasion d'une conférence de presse.

"Mais nous avons aussi Kevin Gameiro, qui a très bien joué contre Sablé. Il a cette capacité d'attaquer très bien en profondeur. Et puis il y a aussi Nenê et Ménez", s'est-il empressé de souligner, fidèle à sa réputation de valoriser les éléments avec qui il travaille.

Si le Paris Saint-Germain a perdu Javier Pastore, le club de la capitale a également vu son attaquant turc Mevlüt Erding le quitter définitivement, dans le cadre d'un transfert vers Rennes, estimé entre sept et huit millions d'euros.

Avec ce départ et l'échec des négociations sur une éventuelle arrivée de Carlos Tévez, Carlo Ancelotti ne dispose dans ses rangs que de deux véritables attaquants de métier, Guillaume Hoarau et Gameiro, ce qui ne semble pas l'inquiéter.

NE PLUS PARLER DE NOLAN ROUX

"Dans le futur, nous devrons recruter un attaquant. Peut-être que Tévez le sera. En Ligue des champions, on a besoin de quatre attaquants. Mais quand on joue comme nous le championnat de France et la Coupe de France, avec Gameiro et Hoarau, c'est suffisant", a-t-il expliqué.

Pour l'ancien entraîneur de Chelsea, le déplacement en Bretagne, son premier en championnat depuis son arrivée au club début janvier, sera un test important pour son groupe.

Brest, "c'est une très bonne équipe, bien organisée, qui n'a encore jamais perdu à la maison. Cela va être difficile mais nous voulons gagner. Ce sera un test important pour l'équipe", a estimé Carlo Ancelotti.

Fidèle à ses habitudes, l'Italien a donné la composition de l'équipe qu'il alignera, où le seul changement notoire par rapport aux dernières sorties du PSG sera le placement de Nenê et de Jérémy Ménez en soutien de Kevin Gameiro.

La dernière recrue en date du PSG, le défenseur brésilien de Chelsea Alex, ne sera en revanche pas disponible, a-t-il dit, mais il devrait l'être dès la semaine prochaine.

Du côté de Brest, si la statistique de l'invincibilité à domicile est flatteuse, le baromètre n'est pas forcément au beau fixe, notamment depuis le départ de l'attaquant Nolan Roux à Lille cette semaine, pour environ huit millions d'euros.

En conférence de presse d'avant-match, l'entraîneur breton a refusé de s'épancher sur le sujet, en affirmant qu'il n'en avait même pas parlé avec ses joueurs.

"Je n'en ai pas discuté avec eux pour la simple et bonne raison que Nolan Roux est Lillois, il n'est plus Brestois", a-t-il dit.

"On a tourné la page de Nolan et on est résolument tournés vers l'avenir. Et l'avenir c'est Alexandre Alphonse, c'est Eden Ben Basat, ce sont les joueurs dont on dispose aujourd'hui et il y a de bons joueurs, on a une bonne équipe", a ajouté Alex Dupont.

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant