Ligue 1: le PSG sans David Beckham à Sochaux

le
0
DAVID BECKHAM NE FERA PAS SES DÉBUTS EN LIGUE 1 À SOCHAUX
DAVID BECKHAM NE FERA PAS SES DÉBUTS EN LIGUE 1 À SOCHAUX

PARIS (Reuters) - David Beckham ne fera pas ses débuts en Ligue 1 dimanche à Sochaux mais probablement le week-end prochain contre l'Olympique de Marseille, a fait savoir samedi son entraîneur au Paris Saint-Germain, Carlo Ancelotti.

"Il va rester à Paris pour travailler. Il en a encore besoin. Il est dans un certain schéma de travail. Il faut qu'il améliore encore sa condition physique", a déclaré l'Italien lors d'une conférence de presse.

"Il sera prêt la semaine prochaine contre Marseille. Cela ne veut pas forcément dire qu'il commencera le match. Je prendrai ma décision plus tard", a ajouté Ancelotti, en faisant référence au choc de la 26e journée au Parc des Princes.

Recruté officiellement le 31 janvier pour cinq mois, David Beckham n'est plus apparu en compétition officielle depuis la fin du championnat nord-américain en décembre dernier.

L'ancien joueur de Manchester United n'a repris l'entraînement collectif que mercredi, sous l'oeil de plusieurs dizaines de médias français et étrangers.

La veille, à Valence en Espagne, le milieu de terrain anglais avait également attiré toute la lumière en venant encourager ses équipiers qui disputaient leur huitième de finale aller de Ligue des champions.

"C'est normal que Beckham prenne toute l'attention (...) Mais c'était une semaine tout à fait normale et rien n'a changé depuis son arrivée", a reconnu Carlo Ancelotti.

MÉNEZ "S'EST EXCUSÉ ALORS C'EST FINI"

"J'ai déjà vu dans ma carrière beaucoup de joueurs arriver dans une nouvelle équipe où toute l'attention était focalisée sur eux. Cela m'est arrivé avec Ronaldinho, avec Ronaldo, Rivaldo, Kaka. C'est vraiment normal", a tenu à souligner l'ancien entraîneur du Milan AC, de la Juventus et de Chelsea.

Pour le déplacement à Sochaux, l'entraîneur parisien sera privé de Thiago Silva et Thiago Motta, toujours convalescents, mais aussi de Lucas, sorti en boitillant mardi à Valence. Il devra également se passer de Jérémy Ménez, blessé aux adducteurs.

L'international français s'est fait remarquer en Espagne en décidant de ne pas aller s'échauffer avant le match pour signifier son mécontentement de ne pas être aligné au coup d'envoi. Entré en cours de rencontre, il a agacé son entraîneur ce soir-là.

"Je lui ai dit que son attitude n'était pas bonne. J'ai parlé avec lui. Il s'est excusé alors c'est fini", a dit Carlo Ancelotti au sujet de l'ancien Romain, comme pour écarter l'hypothèse d'une sanction ou d'une blessure diplomatique.

"La concurrence ici est normale. Toutes les grandes équipes du monde ont ça. Ménez a la qualité technique pour être dans une grande équipe. Il est un joueur très important pour cette équipe car beaucoup de fois, il gagné le match tout seul. Mais quelques fois, il doit aller sur le banc", a-t-il ajouté sur ce sujet.

Leader du championnat avec six points d'avance sur Lyon après 24 journées, le PSG reste sur une série de neuf matches sans défaite en championnat, dont huit victoires.

"Nous sommes dans un très bon moment. La difficulté est de rester dans ce moment avec la confiance, avec la réussite. Nous ne devons pas changer notre attitude", a souligné Ancelotti.

"Demain ce match sera très important. Si nous voulons continuer à avoir six points d'avance, il faut continuer sur notre lancée", a-t-il conclu.

Olivier Guillemain, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant