Ligue 1: le PSG reste sur des sentiments mêlés

le
0

MARSEILLE (Reuters) - Le Paris Saint-Germain est reparti dimanche soir de Marseille avec la certitude qu'il a acheté cet été un grand joueur, Zlatan Ibrahimovic, mais aussi avec les regrets de ne s'être pas emparé d'une place de leader qui lui tendait les bras.

Critiqué depuis une dizaine de jours en raison d'une légère baisse de régime, l'international suédois a inscrit deux buts splendides en deux minutes dimanche soir au Stade Vélodrome pour donner l'avantage aux siens, 2-1, juste avant la demi-heure de jeu.

Mais un deuxième but inscrit dans la foulée par André-Pierre Gignac, lui aussi en grande forme, a condamné le PSG à partager les points et maintenu l'OM en tête du classement avec trois points d'avance sur son rival historique.

A l'issue de la rencontre, l'entraîneur parisien Carlo Ancelotti n'a pas tari d'éloge sur son attaquant, décisif lors de ce choc de la huitième journée de Ligue 1.

"'Ibra' est bien utilisé dans notre jeu. Il marque, c'est bien pour nous", a-t-il commencé par souligner en conférence de presse.

"Je le connais très bien, c'est un grand buteur et un joueur complet. Il a beaucoup de qualités de jeu mais aussi un caractère très utile à l'équipe", a ajouté l'entraîneur du PSG qui semblait satisfait du résultat même si déçu que son équipe n'ait pas forcé la décision en seconde période.

Son capitaine, Christophe Jallet, a estimé de son côté avec plus d'aplomb que les siens auraient pu largement mieux faire face au leader de Ligue 1.

"Le sentiment est mitigé, on ne peut pas être pleinement satisfait du résultat", a affirmé l'international français.

"Dans le championnat, on a les moyens de rivaliser avec toutes les équipes, même à l'extérieur. On n'a pas réussi à faire le break. C'est dommage même si, pour l'instant, l'OM est le concurrent le plus sérieux pour le titre", a-t-il regretté.

Jean-François Rosnoblet, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant