Ligue 1: le PSG prend le large et change de dauphin

le
0
LE PSG PREND LE LARGE
LE PSG PREND LE LARGE

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain a regardé ce week-end ses poursuivants s'écharper pour devenir son dauphin et à ce petit jeu, c'est finalement l'OM qui l'a emporté à distance face à Lyon.

En s'imposant vendredi soir à domicile contre Montpellier dans un match aux allures de passation de pouvoir (1-0), le PSG s'est assuré une tranquillité absolue à quelques jours de son grand rendez-vous avec le FC Barcelone en Ligue des champions.

Et c'est certainement avec satisfaction que dimanche soir, certains membres de l'équipe de Carlo Ancelotti ont dû lire le nouveau classement de la Ligue 1.

A huit matches de la fin du championnat, les Parisiens comptent désormais sept points d'avance sur Marseille, sorti indemne d'un déplacement périlleux à Nice (1-0), et huit sur Lyon, qui a chuté à domicile face à Sochaux (2-1).

Malgré les vents contraires, l'OM a su rebondir après deux matches nuls et vierges consécutifs et se jouer des Aiglons grâce à un but d'André-Pierre Gignac qui vaudra peut-être cher en fin de saison.

A Lyon, en revanche, rien ne va plus.

Les hommes de Rémi Garde n'ont gagné que deux de leurs dix derniers matches toutes compétitions confondues et dimanche soir face à Sochaux, ils ont essuyé une deuxième défaite d'affilée, quinze jours après la claque reçue à Bastia (4-1).

Après avoir regardé en direction du PSG, l'OL va désormais peut-être devoir commencer à surveiller derrière.

Et ce même si les deux tubes de l'hiver, Nice et Saint-Etienne, ont encore déçu ce week-end et tremblé devant l'opportunité de grimper provisoirement sur le podium.

LES VERTS ET NICE COINCENT, LILLE EN PROFITE

Les premiers à faillir ont été les Verts de Christophe Galtier. Si les Stéphanois ont conservé leur invincibilité en 2013, ils ont enchaîné samedi leur troisième match nul d'affilée sur le même score (2-2), face à Troyes.

Saint-Etienne a pourtant mené au score à deux reprises mais la pugnacité des Troyens, qui se dirigent tout doucement vers la relégation en pratiquant pourtant un football parmi les plus beaux du championnat, a payé.

Si le cas des Verts pose question, celui des Aiglons niçois a de quoi inquiéter un peu plus.

Irrésistibles cet hiver et quasi imbattables à domicile cette saison, les hommes de Claude Puel ont enregistré face à l'OM leur deuxième défaite consécutive en championnat, la troisième en quatre journées.

Les voilà désormais sixièmes avec 48 points, à deux points du quatrième Saint-Etienne et à une longueur de Lille qui tout comme l'OM, a réalisé une excellente opération au classement en allant s'imposer à Brest (2-1).

Si Saint-Etienne et Nice ont dévissé, un autre prétendant aux places d'honneur en fin de saison a confirmé que la remise des prix se ferait certainement sans lui: Rennes.

Les Bretons, désormais dixièmes avec 42 points, ont chuté à domicile contre Nancy (2-0), qui continue à croire en ses maigres chances de maintien. Deux semaines après leur probante victoire face à Nice, les Lorrains ne sont plus les derniers de la classe.

Mais le premier non-relégable, Sochaux, reste encore loin, puisque grâce à leur victoire de prestige face à Lyon, qui complète leur série parfaite contre le trio de tête - succès sur l'OM, le PSG et donc Lyon -, les Lionceaux ont désormais un matelas de quatre points d'avance.

Sochaux est désormais à égalité de points avec le 16e Reims et le 15e Evian-Thonon-Gaillard, qui ont fait match nul samedi (2-2).

Bastia semble lui avoir fait un grand pas pour pérenniser son avenir en Ligue 1. Les Corses sont allés décrocher une précieuse victoire 4-3 sur la pelouse de Valenciennes, notamment grâce à deux buts du prometteur Florian Thauvin. A la faveur de ce succès, Bastia est 13e avec 36 points.

Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant