Ligue 1: le PSG motivé avant d'aller jouer contre Reims

le
0
CARLO ANCELOTTI ESTIME QUE LE PSG SERA MOTIVÉ CONTRE REIMS
CARLO ANCELOTTI ESTIME QUE LE PSG SERA MOTIVÉ CONTRE REIMS

par Corentin Dautreppe

SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Yvelines (Reuters) - Après deux "classiques" très médiatisés et avant d'affronter Valence en huitième de finale retour de la Ligue des Champions, le PSG sera, selon son entraîneur, malgré tout motivé pour son match de Ligue 1 samedi contre Reims.

"Nous sommes en tête de la Ligue 1 et notre objectif est très clair. Lyon marche très bien en ce moment alors pour rester en tête, on doit faire notre meilleur", a expliqué vendredi Carlo Ancelotti à l'occasion d'une conférence de presse.

Interrogé sur une éventuelle baisse de motivation de ses troupes avant d'affronter Reims, 17e au classement, Carlo Ancelotti a répondu : "Il n'y a pas de risque".

A cette période de l'année, explique l'Italien, "tous les matches sont importants pour toutes les équipes et les joueurs doivent être prêts à jouer tous les matches au plus haut niveau".

Pourtant, il y a quinze jours, à Sochaux, le PSG a pris l'eau contre une équipe de bas de tableau quelques jours après avoir maîtrisé son sujet à Valence, en huitième de finale aller de la Ligue des champions (2-1). Et dans le Doubs, c'est une série de 13 matches sans défaite qui s'était stoppée net.

"Il y avait eu un peu de relâchement contre Sochaux. C'était surtout un problème mental après la victoire à Valence. Mais demain, je pense que ce sera différent", a promis l'entraîneur italien.

SANS LES DEUX THIAGO

Reims, défait la semaine dernière à Nice (2-0), n'est pas considéré comme un "sparring-partner" par le technicien italien car selon lui, "une équipe qui lutte contre la relégation sera est toujours très, très motivée".

Au match aller, le PSG avait battu le promu champenois au Parc des Princes (1-0), grâce à un but de Kévin Gameiro. C'était d'ailleurs grâce à cette victoire que le club de la capitale avait pris la tête de la Ligue 1 pour la première fois cette saison.

Le calendrier se resserre pour le Paris Saint-Germain, toujours en course en Coupe de France et bien placé pour se qualifier en quart de finale de Ligue des Champions.

Pour autant, l'entraîneur se dit satisfait que son équipe joue beaucoup et ne voit pas cet enchaînement d'un mauvais oeil. "Avoir tous ces matches, c'est le signe qu'on a fait un bon travail", explique-t-il.

Lors du déplacement à Reims, Carlo Ancelotti pourra compter sur le retour de Lucas et Alex, forfaits lors du deuxième PSG-OM pour cause de fièvre.

En revanche, Christophe Jallet, touchés aux adducteurs, et Maxwell seront laissés au repos, tout comme Thiago Silva et Thiago Motta, dont le retour à la compétition semblait toutefois acquis après plusieurs semaines de blessures.

"Nous avons fait tourner l'effectif, demain (samedi, NDLR) il tournera encore. L'équipe est fraîche et en bonne condition physique", a souligné Carlo Ancelotti.

Si David Beckham, qui a joué 85 minutes dimanche contre Marseille, a "bien récupéré", il ne devrait toutefois pas être titularisé, a laissé entendre son entraîneur.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant