Ligue 1: le PSG impitoyable, Lille et Monaco dans le tempo

le
0
VICTOIRE DE MONACO SUR NANTES
VICTOIRE DE MONACO SUR NANTES

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain s'est montré une fois de plus impitoyable ce week-end en Ligue 1, son dauphin lillois a fait honneur à son ADN d'équipe ultra réaliste et Monaco a su enrayer une spirale négative pour ne pas se laisser décrocher dans la course au titre.

Cette année, rien ne semble résister au club de la capitale. Ni ses rivaux historiques, ni les scénarios catastrophes, ni les équipes que l'on aime à baptiser "bêtes noires".

Avant de fouler la pelouse de Reims, la dernière équipe à avoir battu le PSG il y a plus de huit mois, les hommes de Laurent Blanc auraient pu ressentir une légère pointe d'appréhension.

Rien de cela ne s'est passé. Bien au contraire.

Le champion en titre, avec une équipe largement remaniée, a corrigé le club champenois 3-0 pour son crime de lèse-majesté commis en mars dernier, étendu sa série d'invincibilité à 34 matches et pris du même coup un peu plus ses aises en tête de la Ligue 1.

Après 14 journées, voilà le PSG avec 34 points, soit quatre de plus que Lille, vainqueur à domicile de Toulouse (1-0), et cinq de plus que Monaco, qui est allé dérocher une courte et précieuse victoire à Nantes.

A tous ceux qui pourraient s'inquiéter d'un éventuel manque de suspense pour le titre de champion cette année, Lille s'occupe de tout.

Dimanche, le Losc a enchaîné son neuvième match de championnat sans défaite et sans prendre de but, encore une fois grâce à une très belle prestation de son gardien Vincent Enyeama.

Dans son style de jeu et sa rigueur défensive, cette équipe lilloise fait de plus en plus penser à l'Olympique de Marseille de la saison dernière, qui gagnait petit, encaissait très peu de buts et a terminé au final deuxième du classement en mai, un ticket pour la Ligue des champions entre les mains.

NANTES NE RÉUSSIT PAS FACE AUX GROSSES CYLINDRÉES

Sous pression et dernier à entrer en piste dans cette 14e journée, Monaco a de son côté su mettre fin à une série de trois matches sans victoire en dominant Nantes à la Beaujoire.

Peu fringant, à l'image de la prestation en demi-teinte de son joueur phare Radamel Falcao, le club du Rocher a fait la différence dans un match fermé sur une action individuelle face à une équipe nantaise qui n'a pas démérité.

Révélation de ce début de saison, Nantes a montré encore une fois dimanche que face aux grosses cylindrées comme le PSG, Lille ou encore Lyon, la marche était encore trop haute.

Pour Marseille, la trêve internationale n'a pas enrayé la bonne dynamique lancée il y a quinze jours puisque les hommes d'Elie Baup sont allés dominer Ajaccio sur sa pelouse (3-1).

Ce deuxième succès consécutif en championnat, après plus d'un mois de passage à vide, permet à l'OM de glisser à la quatrième place aux dépens de Nantes et d'engranger un peu de confiance, à quelques jours de son déplacement à Arsenal en Ligue des champions.

A contrario, l'Olympique Lyonnais a vu sa série de deux victoires de rang en Ligue 1 s'arrêter net à Gerland face à Valenciennes (1-1), après avoir pourtant mené au score face au 18e de Ligue 1.

Les Gones, qui nourrissaient de grands espoirs en début de saison, sont englués à la septième place avec 19 points, à deux longueurs de Saint-Etienne, qui est allé se jouer de Nice (1-0).

Les Aiglons traversent une crise profonde avec une série noire de quatre défaites consécutives en championnat.

Dans les autres matches de cette 14e journée, Lorient est allé décrocher sur la pelouse d'Evian-Thonon-Gaillard sa première victoire à l'extérieur de la saison (4-0), et Montpellier a célébré le 600e match sur un banc de Ligue 1 de son entraîneur Jean Fernandez par un match nul face à Guingamp (1-1).

La lanterne rouge Sochaux, qui n'a toujours pas gagné un match depuis l'arrivée de Hervé Renard il y a un mois et demi, a arraché un point à domicile contre Bastia (1-1) tandis que Rennes et Bordeaux ont fait match nul sur le même score.

Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant