Ligue 1: le PSG frôle la défaite face à Lorient

le
0
LE PSG TENU EN ÉCHEC PAR LORIENT AU PARC DES PRINCES
LE PSG TENU EN ÉCHEC PAR LORIENT AU PARC DES PRINCES

par Claude Canellas

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain et ses stars, menés 2-0 par Lorient samedi soir lors de la première journée de Ligue 1, ont dû attendre les dernières minutes pour arracher le match nul (2-2) sur un doublé de Zlatan Ibrahimovic au Parc des Princes.

Dans les deux autres affiches de la soirée, Lyon s'est imposé à Rennes (1-0) tout comme Lille à Saint-Etienne (2-1).

En l'absence de l'Argentin Javier Pastore (suspendu) et des deux Thiago, Motta et Silva, les Parisiens ont été incapables durant une mi-temps de trouver des solutions face à des Bretons déjà vainqueurs l'année dernière au Parc.

Paris, large favori pour succéder à Montpellier tenant du titre, a concédé un premier but dès la quatrième minute sur un centre de la gauche de Kevin Monnet-Paquet détourné par le Parisien Maxwell dans les buts de Nicolas Douchez.

Incapables de prendre le jeu à leur compte, les hommes de Carlo Ancelotti ont concédé un deuxième but juste avant la pause, Jérémie Aliadière passant la défense en revue avant de tromper Douchez du plat du pied.

Après le repos, et avec les rentrées de Nenê et Blaise Matuidi, les Parisiens reprenaient des couleurs et étaient récompensés par le premier but d'Ibrahimovic (65e), montrant la voie quelques minutes après avoir trouvé le poteau sur un tir puissant.

L'international suédois doublait la mise en fin de match sur un pénalty qui valait à Grégory Bourillon d'être exclu par l'arbitre Tony Chapron.

"Après avoir été menés 2-0, réussir à marquer deux buts, je pense que c'est tout de même une bonne réaction. On n'a pas été solide devant mais à la mi-temps le coach nous a parlé et il a réglé ce qu'il fallait et en deuxième mi-temps on a mieux joué", a reconnu Néné.

LYON ET LILLE GAGNENT À L'EXTÉRIEUR

De son côté, Lyon s'est imposé à Rennes, Yoann Gourcuff fusillant Benoît Costil au quart d'heure de jeu sur un centre parfait de Jimmy Briand.

Les Bretons, réduits à dix après l'exclusion de Jires Kembo pour une faute sur Rémy Vercoutre (27e), remplaçant d'Hugo Lloris malade, ne parvenaient pas à revenir malgré de grandes prises de risque dans le dernier quart d'heure.

"On est rentré dans le match avec beaucoup de fébrilité, on a besoin de confiance. Le scénario était très défavorable, malgré cela, on a montré des qualités de courage au-dessus de la moyenne", a estimé l'entraîneur rennais Frédéric Antonetti.

Désormais sans Eden Hazard parti à Chelsea, les Lillois sont aussi revenus de Geoffroy-Guichard avec les trois points.

Après une première période où les gardiens Stéphane Ruffié et Mickaël Landreau se mettaient en valeur, Lille ouvrait la marque sur une tête d'Aurélien Chedjou sur corner (58e) avant que la recrue des Verts, Romain Hamouna, n'égalise à un quart d'heure de la fin.

"On sait que quand Saint-Etienne égalise, sur le plan psychologique ils prennent un ascendant parce que le chaudron pousse", a reconnu le coach lillois Rudy Garcia.

Mais les Nordistes l'emportaient finalement en fin de match par Benoît Pedretti.

"Ce qui me plaît c'est d'avoir eu la force mentale d'aller chercher la victoire", a ajouté Garcia.

"C'est cruel parce qu'on n'est pas récompensé des efforts fournis. Je suis déçu pour mes gars et pour les supporters qui ont cru qu'on allait faire la performance", a pour sa part souligné Christophe Galtier, l'entraîneur des Verts.

Sur les huit rencontres de la soirée, seul Nancy a réussi à s'imposer sur sa pelouse face à Brest (1-0).

Outre les succès en déplacement de Lille et Lyon, Bordeaux s'est imposé à Evian-Thonon (3-2), Valenciennes à Troyes (1-0), Bastia à Sochaux (3-2) et Ajaccio à Nice (1-0).

Vendredi soir, le champion de France Montpellier a été tenu en échec par Toulouse (1-1) dans un match marqué par trois expulsions.

La journée s'achèvera dimanche à 21h00par le match entre le promu Reims et Marseille.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant