Ligue 1: le PSG et Montpellier entretiennent le suspense

le
0
LE PSG ET MONTPELLIER SE NEUTRALISENT 2-2
LE PSG ET MONTPELLIER SE NEUTRALISENT 2-2

PARIS (Reuters) - Le choc de la 24e journée de Ligue 1 dimanche entre le Paris Saint-Germain et Montpellier s'est soldé dans les toutes dernières minutes par un match nul (2-2), qui entretient le suspense au sommet du championnat de France .

Alors que les deux équipes se neutralisaient sur le score de 1-1 depuis la première mi-temps, le match s'est emballé dans les toutes dernières minutes, avec un but de John Utaka (82e), auquel a riposté Guillaume Hoarau à la 89e minute de jeu.

Alex, pour le compte du PSG (41e), et le Montpelliérain Younès Belhanda (45e+1) avaient lancé les hostilités en fin de première période.

Avec 51 points au compteur des Parisiens, contre 50 pour les Montpelliérains, ce résultat débouche sur un statu quo au sommet du championnat de France.

Ce résultat fait les affaires de Lille, qui n'est plus qu'à huit points de la deuxième place avec un match en moins, au lendemain de sa victoire à Lorient 1-0.

En septembre, la première manche entre le PSG version Antoine Kombouaré et Montpellier, qui ne faisait pas encore figure de candidat sérieux au titre, avait nettement tourné à l'avantage des Parisiens dans l'Hérault (3-0).

Entre Montpellier, qui affiche un budget modeste au regard des standards de la Ligue 1, et le Paris Saint-Germain, adossé à la puissance financière de ses nouveaux propriétaires qataris, l'affiche avait des allures de choc des extrêmes.

Les Héraultais n'ont pourtant affiché aucun complexe. Dès le coup d'envoi, le club commence la partie en trombe, avec une première offensive dans les premières secondes de jeu.

Sept minutes plus tard, le gardien Salvatore Sirigu sauve deux fois coup sur coup les Parisiens.

John Utaka déboule sur le côté gauche avant de revenir dans l'axe pour déclencher un tir repoussé par le portier italien. Olivier Giroud tente d'en profiter, mais Sirigu est une nouvelle fois sur la trajectoire.

Face à la jeune garde bouillonnante de Montpellier, la mécanique parisienne paraît alors mal huilée.

Il faut attendre la 22e minute pour voir le premier tir parisien, mais la frappe de Kevin Gameiro, titularisé à la pointe de l'attaque, ne trouve pas les filets.

A quatre minutes de la pause, Alex expédie une frappe tout en puissance dans les cages de Geoffrey Jourdren à la suite d'un coup-franc aux abords de la surface de réparation joué en deux temps.

La nouvelle recrue parisienne, arrivée cet hiver en provenance de Chelsea et qui n'avait jusqu'ici joué qu'une mi-temps avec le PSG, la semaine dernière à Nice, n'a pas tardé à s'attirer les faveurs de son nouveau public.

Les Parisiens prennent l'ascendant, mais les joueurs de René Girard montrent quelques minutes plus tard qu'ils ont de la ressource.

Dans le temps additionnel de la première période, le défenseur Vitorino Hilton adresse un centre sur la tête de Younès Belhanda, qui conclut l'action.

La deuxième période est surtout marquée par l'entrée en jeu du maître à jouer argentin Javier Pastore, tout juste revenu de blessure. Mais dans les dix dernières minutes, John Utaka de la tête et Guillaume Hoarau du bout du pied sur un centre de Jérémy Menez modifient par deux fois le dénouement de la partie.

Carlo Ancelotti enregistre son deuxième match nul depuis son arrivée sur le banc du PSG en janvier.

Simon Carraud, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant