Ligue 1: le PSG et Monaco ne se quittent plus

le
0
LE PSG TREMBLE À SAINT-ETIENNE
LE PSG TREMBLE À SAINT-ETIENNE

PARIS (Reuters) - Le PSG a montré des signes de faiblesse mais aussi beaucoup de caractère pour arracher ce week-end un point à Saint-Etienne, dans un match très mal embarqué, et conserver d'un cheveu la tête de la Ligue 1 devant Monaco, plus que jamais sur ses talons.

Le champion en titre, qui compte après 11 journées 25 points comme l'ASM, deuxième en raison d'une moins bonne différence de buts, a bien failli voir sa série d'invincibilité, désormais de 30 matches, s'envoler dans le Chaudron des Verts.

Menés 2-0 après 51 minutes de jeu, le club de la capitale a toutefois recollé au score par l'intermédiaire d'Edinson Cavani, puis de Blaise Matuidi dans les arrêts de jeu, après avoir évolué à onze contre dix au cours de la dernière demi-heure de jeu.

Monaco ne s'est pas non plus montré irrésistible, dimanche, même si la victoire fut au rendez-vous.

Car son talent, et celui de son buteur vedette Radamel Falcao, désormais meilleur réalisateur du championnat avec huit buts, ont suffi pour venir à bout d'une équipe de Lyon en chute libre (2-1).

A la différence de Bordeaux, qui a su faire fructifier sa victoire européenne du milieu de semaine contre Montpellier (2-0), l'OL a montré trop de faiblesse pour éviter un cinquième match consécutif en Ligue 1 sans victoire.

Dans le championnat des clubs "normaux", d'où sont exclus les deux ogres aux moyens financiers démesurés que sont le PSG et Monaco, Lille a prouvé une fois de plus ce week-end qu'il était un candidat sérieux au podium.

En enregistrant à Nantes, l'autre tube du moment, sa troisième victoire d'affilée en championnat et son sixième match sans encaisser de but (1-0), le Losc a consolidé sa troisième place et creusé l'écart sur ses poursuivants.

Son premier concurrent, Nantes, est en effet relégué à quatre longueurs. Suivent ensuite à six points un groupe de quatre équipes composé de Guingamp, de Marseille, de Saint-Etienne et de Nice.

LA BRETAGNE SE CONSOLE

Marseille, dauphin du PSG la saison dernière et annoncé comme un candidat aux places d'honneur en fin de saison, a encore déçu samedi.

L'OM, qui broie du noir depuis un mois, a concédé à domicile sa cinquième défaite consécutive toutes compétitions confondues face à Reims (3-2), qui a confirmé qu'il était bel et bien une équipe de "coups" après avoir enchaîné sept matches sans victoire.

Vent debout contre l'écotaxe ce week-end, la Bretagne s'est consolée en voyant ses trois clubs signer de précieux succès, notamment à Guingamp.

Le promu, qui n'en finit plus d'étonner et pointe désormais à la cinquième place, a longtemps été mené sur sa pelouse par Ajaccio, mais deux buts inscrits en quatre minutes, en toute fin de rencontre, ont enflammé le Roudourou (2-1).

Rennes, qui courait après un match référence depuis des semaines, a giflé Toulouse à domicile (5-0), notamment grâce à une piètre prestation du gardien adverse, Ali Ahamada.

Enfin Lorient s'est extirpé de son côté de la zone des relégables en y enfonçant Sochaux (2-1), toujours avant-derniers au classement et toujours sans victoire depuis l'arrivée sur leur banc d'Hervé Renard.

Valenciennes, battu dans les tous derniers instants à domicile par Evian-Thonon-Gaillard (1-0), ferme la marche avec cinq points, soit un de moins que les Doubistes, et deux longueurs de retard sur Ajaccio, dont le sort de l'entraîneur Fabrizio Ravanelli semble des plus précaires.

Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant