Ligue 1: le PSG et Lyon au ballet des occasions manquées

le
0
LE PSG RATE LE COCHE
LE PSG RATE LE COCHE

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - La défaite du Paris Saint-Germain, dont l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille ont plus ou moins profité ce week-end, ajoute à l'intérêt de la Ligue 1 qui, si elle ne garantit rien en termes de jeu, offre au moins encore un peu de suspense.

Bien calé en tête du classement du championnat de France, le PSG restait sur deux nettes victoires sur l'OM, en L1 le week-end dernier et en Coupe de France mercredi, à chaque fois sur le score de 2-0.

Les hommes de Carlo Ancelotti se sont déplacés à Reims samedi avec la ferme intention de prendre le large mais se sont laissés surprendre par les Champenois, pourtant réduits à dix mais déterminés et qui se sont imposés 1-0 sur un but de Grzegorz Krychowiak.

Les Parisiens -qui disputeront mercredi leur huitième de finale retour de la Ligue des champions face à Valence, au parc des Princes- se trouvaient dès lors sous la menace de l'OL, qui avait dimanche la possibilité de revenir à égalité de points avec l'équipe de la capitale.

Face à Brest, l'affaire paraissait largement à la portée des Lyonnais mais les Bretons ne le voyaient pas de cet oeil. Ils ont ouvert le score en tout début de rencontre par Kamel Chafni.

L'OL a cependant relevé la tête et, après maintes occasions manquées, a fini par égaliser d'un but contre son camp de Tripy Makonda.

Le résultat est insuffisant cependant pour rejoindre la tête du classement et laisse les hommes de Rémy Garde sur la deuxième marche du podium à deux longueurs du PSG.

Dans ce contexte, Marseille avait tout à gagner au moment de tenter de récupérer la troisième place prise samedi par Saint-Etienne, écrasant de supériorité face à Nice.

Si les Verts ont souffert de voir sortir sur une civière leur coéquipier Jérémy Clément, victime d'une fracture d'une cheville, opéré dans la nuit et dont la saison est terminée, ils ont tenu dont et l'ont emporté 4-0 sur une équipe niçoise qui visait elle aussi la troisième place.

DES HAUTS, DES BAS, ET UN PODIUM INCHANGÉ

Malmenés par des Troyens sans complexe et qui ont mené au score à la 70e minute, les Marseillais ont marqué deux fois en l'espace d'une minute par Nicolas N'Kourou, puis André-Pierre Gignac (81e et 82e).

Voilà Marseille à cinq longueurs du PSG avec 49 points.

Saint-Etienne est quatrième (47) devant Nice (45) et Montpellier (44), le champion de France en titre, qui a battu Rennes 2-0 vendredi ce qui n'a pas empêché son président Louis Nicollin d'annoncer le départ de son entraîneur René Girard à la fin de la saison.

Lors du dernier match du week-end, Lille a montré son retour en forme en infligeant à Bordeaux sa quatrième défaite consécutive en Ligue 1, et ce alors que les Girondins doivent disputer jeudi un huitième de finale aller de la Ligue Europa sur le terrain du Benfica Lisbonne.

Menant 1-0 juste après la demi-heure de jeu, Bordeaux a ensuite subi les foudres lilloises, le Losc marquant par deux fois pour enregistrer son quatrième succès de rang et prendre la septième place devant Rennes, Lorient et Bordeaux.

Les autres matches de la 27e journée ont vu Nancy aller battre Sochaux 2-1 alors que le derby corse entre Bastia et l'AC Ajaccio a tourné à l'avantage du premier (1-0).

Cette rencontre s'est cependant terminée dans la confusion avec cinq cartons rouges distribués, les deux premiers pour faits de jeu, les trois derniers au terme de la bagarre générale qui a marqué la fin de la rencontre.

Par ailleurs, Lorient et Valenciennes ont fait match nul (1-1) tout comme Toulouse et Evian (0-0).

Edité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant