Ligue 1: le PSG encore champion, la fête gâchée par Rennes

le
0
LE PSG CHAMPION MAIS BATTU PAR RENNES 2-1
LE PSG CHAMPION MAIS BATTU PAR RENNES 2-1

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain, tout juste sacré champion de France de football grâce à un match nul de Monaco contre Guingamp (1-1), n'a pas offert mercredi aux spectateurs du Parc des Princes la fête qu'ils attendaient en s'inclinant 2-1 contre Rennes.

Les Parisiens comptent 83 points et ne peuvent plus être rejoints par les Monégasques, qui en totalisent 76, quels que soient les résultats des deux dernières journées.

Malgré ce premier revers de la saison à domicile en championnat, le PSG a décroché là son deuxième titre de champion consécutif, le quatrième dans l'histoire du club.

Pour autant, les joueurs de Laurent Blanc n'ont pas montré leur plus beau visage face à une équipe de Rennes qui luttait, jusqu'à ce succès, pour sauver sa place en première division.

"Nous avons fait dix mois très bien, et le dernier mois, ou les deux derniers mois n'ont pas été bons. Mais je suis très heureux aujourd'hui", a analysé sur Canal+ le capitaine et défenseur Thiago Silva.

En dépit des résultats en dents de scie ces dernières semaines, marquées notamment par des défaites contre Chelsea et Lyon, le Brésilien voit loin: "J'espère que le groupe pourra continuer comme ça, pour peut-être gagner la Ligue des champions."

Devant leur public, les Parisiens ont ouvert le score dès la troisième minute grâce à Ezequiel Lavezzi mais ont ensuite levé le pied et encaissé deux buts, signés Foued Kadir (23e) et Paul-Georges Ntep (27e).

Par la suite, les sifflets entendus à la mi-temps, pas plus que l'entrée en jeu de Zlatan Ibrahimovic, de retour après un mois d'absence dû à une blessure à une cuisse, n'ont suffi à remobiliser les Parisiens.

Le dénouement de la saison était de toute façon écrit puisque les Monégasques n'ont pu faire mieux que le match nul, deux heures plus tôt.

L'attaquant de l'ASM Dimitar Berbatov a marqué à la 77e minute, puis Fatih Atik a inscrit le but de l'égalisation pour Guingamp (85e).

Les Guingampais, vainqueurs de la Coupe de France samedi dernier, ont fini la rencontre à dix, après l'exclusion de Moustapha Diallo (87e).

(Simon Carraud pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant