Ligue 1: le PSG en opération rachat contre Bordeaux

le
0
LE PSG EN OPÉRATION RACHAT CONTRE BORDEAUX
LE PSG EN OPÉRATION RACHAT CONTRE BORDEAUX

PARIS (Reuters) - Eliminé mercredi en Coupe de France sur son terrain par Lyon (1-3), le Paris Saint-Germain entend désormais

concentrer tous ses efforts sur le championnat, à commencer par la réception de Bordeaux ce dimanche, alors que Montpellier lui a

subtilisé samedi les commandes de la Ligue 1 après sa victoire (1-0) contre Saint-Etienne.

Avant que les Héraultais ne prenent un point d'avance sur les Parisiens, Carlo Ancelotti ne semblait pas samedi très affecté par sa première défaite avec le club parisien depuis son arrivée en décembre.

"Ce n'est pas le premier match que j'ai perdu et ce ne sera pas le dernier. Il faut regarder vers l'avenir, c'est-à-dire demain

(dimanche)", assure le technicien italien avec philosophie.

L'ancien coach de Chelsea et du Milan AC ne se veut toutefois pas complaisant avec ses ouailles. "Il faut savoir réagir après une

défaite. Et puis, avoir un peu de stress ce peut être bon pour la motivation", glisse-t-il dans un léger sourire.

Pour la réception de Bordeaux, huitième et toujours en course pour une place européenne, le PSG pourra compter sur toutes ses

forces, à l'exception du milieu de terrain Clément Chantôme, blessé à une hanche.

Mohamed Sissoko, de retour après avoir purgé ses deux matches de suspension, pourrait retrouver sa place au milieu de terrain, même

si Mathieu Bodmer, un moment incertain en raison d'un mollet douloureux, est disponible.

Ancelotti a confirmé en outre le retour sur le côté gauche de la défense du Brésilien Maxwell, blessé depuis le début du mois et qui

pourrait apporter un peu de sérénité dans une défense toujours nerveuse lors des phases statiques.

"Nous devons encore nous améliorer sur les coups de pied arrêtés", reconnait Ancelotti, qui attend de son équipe une plus grande

constance.

"Le niveau de jeu du PSG n'est pas mal mais il nous manque la continuité, la capacité à bien jouer pendant 90 minutes", juge-t-il.

Côté joueurs, on veut tirer le plus d'enseignements possibles du revers en Coupe.

PAS D'ÉTAT D'ÂME

"Notre coach a dit que cette expérience allait nous servir. Il faut apprendre des erreurs commises", estime ainsi le défenseur

brésilien Alex, qui devrait être associé à Mamadou Sakho dans l'axe.

L'ancien joueur de Chelsea, habitué à la gagne avec le club londonien, ne veut pas entendre parler d'état d'âme. "Nous sommes une

grande équipe. Une grande équipe a la pression, mais notre objectif, c'est de devenir champion", souligne-t-il.

Pour Bordeaux aussi, il s'agit de se remettre dans le sens de la marche.

Après un retour dans la première moitié du classement et après avoir aligné les bons résultats depuis le début de l'année, les Girondins

ont laissé filer des points précieux lors de leurs deux dernières rencontres à domicile face à Nice (1-2) et Ajaccio (1-1).

L'entraîneur Francis Gillot, qui avait donné pour objectif à ses troupes de remonter vers les places européennes, estime que ces

derniers résultats ne permettent plus de parler d'Europe.

"Quand on fait des prestations comme contre Nice et Ajaccio à domicile, il est presque indécent de parler d'Europe. Ce n'est pas

d'actualité", juge-t-il.

Le capitaine Jaroslav Plasil estime au contraire que le coup est encore jouable. "Ah mais si, il faut y penser. Si on n'en a pas envie, il ne

faut pas entrer sur le terrain. Quand on se donne un objectif européen, il faut se le mettre quelque part dans un coin de la tête et tout

faire sur le terrain. Nous voulons tous être dans les six premiers", précise le milieu de terrain tchèque, dont l'équipe commence à être

plus à l'aise à l'extérieur.

A Brest, lors de leur dernière sortie, les Bordelais se sont imposés (2-0), alliant le résultat à la manière.

Francis Gillot récupérera son milieu de terrain offensif Ludovic Obraniak qui purgeait un match de suspension face à Ajaccio mais sera

privé de l'attaquant brésilien Jussiê, blessé, et sans doute de Yoan Gouffran qui s'est fait une entorse cette semaine à

l'entraînemen. La blessure a été jugée sévère au premier abord mais le joueur a pu trottiner normalement en fin de semaine.

Le Malien Cheick Diabaté devrait être titularisé au côté de Nicolas Maurice-Belay.

Enfin, Lamine Sané, victime d'une rhinopharyngite, pourrait déclarer forfait. Il devrait être remplacé en défense centrale par le

Brésilien Henrique.

Pascal Liétout, avec Claude Canellas à Bordeaux et Grégory Blachier, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant