Ligue 1: le PSG doit redresser la barre

le
0

par Christophe Michel

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain, freiné en Ligue 1 et malmené en Ligue Europa, accueille dimanche l'AJ Auxerre de Laurent Fournier dans une ambiance de crise et sans encore savoir qui sera assis sur le banc de l'entraîneur.

Les deux dernières journées de championnat se sont soldées pour les joueurs de la capitale par deux revers dont une gifle infligée par Marseille dimanche dernier au stade Vélodrome (3-0).

A suivi une piteuse défaite 2-0 à Salzbourg en Coupe d'Europe, de quoi mettre un peu plus encore l'entraîneur, Antoine Kombouaré, sur la sellette.

Le technicien pourrait être remplacé dès dimanche contre l'AJA par Claude Makelele, qui jouait encore sous les couleurs parisiennes l'an passé et qui conseille désormais la direction technique.

Quel que soit le nom de l'entraîneur, sa première tâche sera de remobiliser des troupes qui semblent assommées par les contre-performances successives et dont les vedettes, à l'image de l'Argentin Javier Pastore, semblent loin de leur meilleur niveau.

Antoine Kombouaré -ou un autre- va devoir trouver les mots justes avant d'affronter des Bourguignons qui ne viendront pas au Parc des Princes en victimes expiatoires.

PASTORE ET LUGANO DANS UNE MAUVAISE PASSE

Sur le papier, la formation de Laurent Fournier est à la portée des partenaires de Kevin Gameiro mais c'était déjà le cas pour Nancy, une équipe également mal classée qui a pourtant offert une belle résistance et une nouvelle déconvenue à Paris.

Javier Pastore et Jérémie Ménez -ménagés contre Salzbourg, qui estime que Paris les a pris de haut - devraient être réintégrés dans le groupe dimanche.

Mais l'attaquant argentin est dans une mauvaise passe, ayant visiblement perdu sa capacité aux éclairs de génie pour tomber dans la transparence. Pastore n'est bien ni dans sa tête ni dans ses crampons au regard de ses dernières sorties.

Quant au capitaine de la "Céleste", Diego Lugano, mis lui aussi au repos contre les Autrichiens, il s'est rendu coupable de fautes grossières à chaque match et sa titularisation contre l'AJA est loin d'être acquise.

Détrôné de sa place de leader par Montpellier le week-end dernier, le PSG n'affiche plus la même sérénité ni la même détermination qu'en début de championnat.

Empruntés dans le jeu, désabusés parfois, les Parisiens se savent fragiles, ce qui n'est pas pour déplaire à Laurent Fournier. Ce dernier, ancien joueur parisien, connaît bien la maison et nul doute qu'il motivera ses joueurs pour profiter de la situation.

Quant aux propriétaires qataris du PSG, ils ne laisseront sans doute pas passer une nouvelle défaite, ni même un partage des points.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant