Ligue 1: le PSG battu à Reims, Saint-Etienne sur le podium

le
0
REIMS VIENT À BOUT DU PSG EN LIGUE 1
REIMS VIENT À BOUT DU PSG EN LIGUE 1

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain a subi samedi un coup d'arrêt en s'inclinant 1-0 sur la pelouse de Reims, pourtant réduit à dix à l'heure de jeu, tandis que Saint-Etienne a rejoint le podium de la Ligue 1 en battant Nice 4-0.

L'international polonais de Reims, Grzegorz Krychowiak, a marqué à la 64e minute, inscrivant ainsi son deuxième but en Ligue 1. Sur une reprise de la tête du défenseur malien Mohamed Fofana, Krychowiak - délaissé par le Parisien Alex - a trompé du gauche le gardien italien du PSG Salvatore Sirigu.

Les joueurs champenois s'étaient retrouvés à dix quatre minutes plus tôt après que Christopher Glombard a écopé d'un deuxième carton jaune pour une faute sur Javier Pastore.

"On y a cru et on a fait un exploit. Battre Paris devant notre public est quelque chose d'exceptionnel. Pour les battre, il faut y croire, on y a cru et on a gagné", a dit Krychowiak au micro de Cana Plus.

Les Parisiens on manqué leur plus belle occasion en première mi-temps lorsque, à la 35e minute, l'Argentin Ezequiel Lavezzi seul face au gardien de Reims Kossi Agassa a vu sa frappe passer à côté du but rémois.

En deuxième période, un but de la vedette suédoise du PSG Zlatan Ibrahimovic a été refusé pour hors jeu à la 49e minute. L'entrée en jeu de l'autre star parisienne David Beckham, à la place de Marco Verratti, à la 35e minute, n'a rien changé à l'affaire.

Le PSG restait sur deux succès face à Marseille sur le même score de 2-0, le week-end dernier en championnat et en milieu de semaine en Coupe de France.

LES PARISIENS "DÉÇUS"

Ce coup d'arrêt intervient alors que le Paris Saint-Germain doit disputer son huitième de finale retour au parc des Princes mercredi contre les Espagnols de Valence, battus 2-1 à l'aller.

Cette défaite - la cinquième de la saison - laisse l'équipe de Carlo Ancelotti à 54 points mais les Parisiens se trouvent à nouveau sous la menace de Lyon, qui pointe à trois longueurs avant son déplacement à Brest dimanche (13h00 GMT).

"C'était difficile car le terrain n'était pas bon. Nous avons dû jouer différemment. On n'a pas l'habitude de jouer avec des longs ballons. Nous nous sommes malgré tout créé des opportunités, en première période avec Lavezzi, et en deuxième avec le but refusé à Ibrahimovic", a commenté Ancelotti en conférence de presse.

"Peut-être que si nous marquons, le match aurait été différent. Nous sommes déçus car ce sont trois points de perdus pour la bataille pour le titre. Le match contre Valence sera différent", a-t-il promis.

Saint-Etienne a, de son côté, réalisé la bonne opération du soir en montant - au moins provisoirement - sur la troisième marche du podium de la L1, en écrasant Nice, autre prétendant au trio de tête, à Geoffroy-Guichard.

Dans un match qui s'annonçait serré, Saint-Etienne a déclenché les hostilités dès la septième minute sur un penalty transformé par l'incontournable attaquant international gabonais Pierre-Eymeric Aubameyang.

DOUBLÉ DE BRANDAO

Les Verts ont ensuite été aidés par l'expulsion de Valentin Esseyric pour un tacle très appuyé sur Jérémy Clément, évacué par le Samu et transporté à l'hôpital où il devait être immédiatement opéré d'une fracture ouverte à la cheville droite.

Les hommes de Christophe Galtier ont néanmoins dû attendre l'heure de jeu pour creuser l'écart par Brandao avant que Yohan Mollo n'aggrave encore la marque dix minutes plus tard.

Brandao a asséné le coup de grâce à un quart d'heure de la fin du match, portant le score à 4-0 et permettant aux supporters de Saint-Etienne de se réjouir, contrairement à l'entraîneur de l'ASSE.

"Cette victoire ne se fêtera pas. J'aurais préféré perdre le match que Jérémy", a dit Galtier au micro de beIn sport.

Son capitaine Loïc Perrin s'est dit "content" de ce succès mais n'a pu, lui non plus, ignorer la blessure de son coéquipier.

"On est très malheureux de ce qui est arrivé à Jérémy. Il va falloir qu'il soit solide, on va être avec lui", a-t-il dit.

Lors des autres matches disputés samedi soir, Nancy est allé battre Sochaux sur son terrain 2-1 alors que le derby corse entre Bastia et l'AC Ajaccio a tourné à l'avantage des premiers cités (1-0). Lorient et Valenciennes ont fait match nul (1-1) tout comme Toulouse et Evian (0-0).

Marseille, désormais quatrième, pourrait retrouver le podium dimanche lors de la réception de Troyes (16h00 GMT).

Vendredi, lors du match d'ouverture de la 27e journée, Montpellier, champion de France en titre, s'était imposé à domicile 2-0 face à Rennes.

Edité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant