Ligue 1: le PSG bat Reims entre deux matches contre Chelsea

le
0
VICTOIRE DE PARIS SUR REIMS
VICTOIRE DE PARIS SUR REIMS

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain a bien négocié son retour à l'ordinaire de la Ligue 1 en signant samedi une victoire 3-0 sur Reims au Parc des Princes, entre deux rendez-vous avec Chelsea en quarts de finale de la Ligue des champions.

L'entraîneur parisien, Laurent Blanc, s'est permis d'aligner une équipe bis en prévision du déplacement à Londres mardi prochain: seuls trois joueurs titulaires contre les Blues lors de la victoire à l'aller (3-1) l'étaient encore contre Reims.

L'ancien sélectionneur de l'équipe de France a par ailleurs confié le rôle d'attaquant de pointe à Edinson Cavani, en l'absence de Zlatan Ibrahimovic, blessé à la cuisse droite et exilé en tribune présidentielle.

L'avant-centre uruguayen, qui doit habituellement jouer les supplétifs du Suédois, a parfaitement rempli sa mission puisqu'il a ouvert le score à la 43e minute sur un centre de Gregory van der Wiel.

Paris a ensuite trouvé un renfort inattendu en la personne du défenseur rémois Aïssa Mandi, qui a inscrit les deux buts suivants contre son camp (48e, 89e).

Ce onzième succès consécutif toutes compétitions confondues permet au PSG d'avoir l'esprit tranquille avant d'aller à Londres. Avec 79 points, le club a provisoirement 16 longueurs d'avance sur Monaco, un écart considérable à moins d'un mois et demi de l'épilogue.

Le club de la capitale a en outre une marge de 19 points d'avance sur le troisième, Lille, ce qui lui assure désormais une place parmi les deux premiers et donc une qualification directe pour la prochaine édition de la Ligue des champions.

Les Lillois sont allés s'imposer 2-1 sur le terrain de Toulouse, avec des réalisations de Nolan Roux (26e) et de Salomon Kalou sur penalty (42e) en première période.

Ils ont ensuite encaissé un but de Serge Aurier (90e+2) mais, hormis ce petit accroc, ils tenu bon jusqu'au coup de sifflet final malgré l'exclusion coup sur coup de deux joueurs, Franck Béria (67e) et Pape Souaré (68e).

Contrairement aux Parisiens, que rien ne semble pouvoir atteindre en championnat, les Monégasques peuvent commencer à s'inquiéter puisqu'ils n'ont que trois points d'avance sur le Losc avant de recevoir Nantes dimanche soir.

(Simon Carraud pour le service français, édité par Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant