Ligue 1: le PSG bat Lyon et prend la tête

le
0
LE PSG DOMINE L'OL 1-0 ET REPREND LES COMMANDES DE LA LIGUE 1
LE PSG DOMINE L'OL 1-0 ET REPREND LES COMMANDES DE LA LIGUE 1

PARIS (Reuters) - Un but de Blaise Matuidi en toute fin de première période a permis dimanche au Paris Saint-Germain de battre Lyon au Parc des Princes pour prendre du même coup la tête de la Ligue 1 au terme de la 18e journée.

L'équipe de Carlo Ancelotti dominé celle de Rémi Garde qui n'a pas su faire fructifier les trois points d'avance qu'elle comptait au classement sur l'un de ses rivaux pour le titre.

Paris, qui avait cédé la tête du classement après sa défaite à domicile contre Saint-Etienne tout début novembre, a repris les commandes à la faveur d'une meilleure différence de buts sur Lyon et Marseille, troisième, les trois formations totalisant 35 points.

Alors que les deux équipes faisaient jeu égal depuis le début de la rencontre, les maladresses conjuguées de Michel Bastos et Lisandro Lopez ont permis aux Parisiens de partir en contre pour ouvrir le score dans les arrêts de jeu de la première période.

Une centre tout en finesse de Zlatan Ibrahimovic -la quatrième passe décisive du Suédois cette saison- pour Blaise Matuidi a permis au milieu de terrain d'ouvrir le score en trompant de la tête Rémy Vercoutre.

En deuxième période, le PSG a eu de nombreuses occasions de creuser l'écart mais Lyon a pu compter sur un solide Vercoutre -devant Javier Pastore à la 65e ou Ezequiel Lavezzi à la 81e.

L'OL, qui avait touché le poteau à la 27e minute sur une volée de Lisandro Lopez, ne s'est en revanche plus créé une occasion franche.

Le PSG signe ainsi sa troisième victoire consécutive en championnat alors qu'il y a un mois encore, était évoquée une crise dans le club de la capitale battu par deux fois à domicile par Saint-Etienne et Rennes, ainsi qu'à Nice, avant de repartir de l'avant.

"Ils nous ont pris à la gorge d'entrée mais on a tenu. Cela fait trois matches que l'on ne prend pas de but. On est premier et voilà", a dit sur Canal+ Christophe Jallet, le défenseur parisien, qui n'a pourtant pas versé dans le triomphalisme.

"Il ne faut pas s'enflammer quand ça va bien... Ni se mettre six pied sous terre quand ça va moins bien."

Michel Bastos n'a pas cherché pour sa part à cacher la déception de son équipe.

"On n'a pas joué contre une petite équipe. On a fait une bonne première mi-temps, on a montré qu'on pouvait faire des choses mais on finit avec une défaite", a regretté le milieu de terrain franco-brésilien.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant