Ligue 1: le PSG attend son 1er succès de pied ferme

le
0
PARIS JOUE POUR LA GAGNE
PARIS JOUE POUR LA GAGNE

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain doit gagner tous ses matches : ce leitmotiv des Parisiens prend d'autant plus de relief après leur faux pas contre Lorient lors de la première journée de Ligue 1 et avant leur déplacement à Ajaccio ce week-end.

Autant dire que la pression est bien plus forte sur le PSG que sur tous ses concurrents, à commencer par le champion en titre, Montpellier, qui affronte à son tour Lorient samedi.

Ni Lille, qui reçoit Nancy vendredi, ni Lyon, qui accueille Troyes le lendemain, ne se sentent soumis à un tel impératif de victoire, tant les traditionnels candidats au podium semblent quelque peu libérés de la contrainte du titre final.

Tout le poids repose désormais sur les larges épaules de Zlatan Ibrahimovic et celles de ses coéquipiers.

Il y a un an, le club avait attendu la troisième journée pour signer son premier succès, face à Valenciennes, après un revers contre Lorient au Parc des Princes et un match nul face à Rennes.

Mais la version 2012-2013, sommée de justifier le train de vie fastueux du club, ne peut plus se permettre une attente aussi longue, au risque de s'exposer à d'inévitables railleries.

La centaine de millions d'euros investis par les propriétaires qataris pour recruter le défenseur Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic, tous les deux soufflés au Milan AC, appelle donc un retour rapide sur investissement.

"On joue tous les matches pour les gagner, c'est normal avec notre statut", a prévenu le milieu de terrain Clément Chantôme jeudi en conférence de presse.

"LE TITRE, DÈS LE DÉPART"

Le discours était le même avant la première journée, ce qui n'a pas empêché le club de concéder le match nul face à Lorient samedi dernier dans son enceinte parisienne (2-2).

Encore a-t-il fallu que Zlatan Ibrahimovic réalise son premier doublé sous ses nouvelles couleurs, notamment grâce à un penalty dans le temps additionnel de la deuxième période.

"L'objectif, quand on a laissé des points à la maison, c'est d'aller les récupérer à l'extérieur. On ira donc forcément à Ajaccio pour gagner", a ajouté Clément Chantôme.

"On n'a pas eu la chance de réussir lors du premier rendez-vous, mais entrer dans la compétition est toujours le plus compliqué", juge Javier Pastore.

"Il faudra être plus sereins, jouer notre jeu et donc aller à Ajaccio pour se battre pour le titre dès le départ", estime le milieu de terrain sur le site internet du club (www.psg.fr).

L'Argentin, première recrue de luxe embauchée à grands frais (42 millions d'euros) à l'été 2011, a purgé sa suspension contre Lorient et devrait faire son retour dans l'entrejeu.

Thiago Silva, lui, a rendu une première visite à ses coéquipiers jeudi au Camp des Loges, au lendemain de son match avec la Seleçao contre la Suède, mais le défenseur brésilien ne devrait pas être apte pour ce week-end.

Quoi qu'il en soit, l'alchimie entre les anciens et les nouveaux venus, précédés par leur réputation de stars, risque de ne pas prendre tout de suite.

"Ça va forcément prendre un peu de temps", selon Clément Chantôme. "On a vu contre Lorient que la première mi-temps était un peu décevante parce qu'on n'arrivait pas à se trouver sur le terrain".

D'autres clubs, comme Toulouse et Saint-Etienne qui se rencontrent samedi en Haute-Garonne, ou Rennes qui se rend à Bordeaux dimanche, attendent un premier succès dans l'espoir de lancer pour de bon leur saison.

L'Olympique de Marseille d'Elie Baup reçoit Sochaux dimanche, avec l'ambition d'empocher une deuxième victoire de suite, une semaine après son bon départ contre Reims (1-0).

Simon Carraud, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant