Ligue 1: le "PLM" à l'arrêt sur un podium peu jalousé

le
0
LE PSG CONCÈDE LE MATCH NUL À SAINT-ÉTIENNE
LE PSG CONCÈDE LE MATCH NUL À SAINT-ÉTIENNE

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le train à grande vitesse Paris-Lyon-Marseille qui mène la danse en Ligue 1 depuis plusieurs mois a ralenti ce week-end mais aucun de ses poursuivants n'a semblé véritablement vouloir profiter de ce coup d'arrêt pour monter le podium.

Les trois cadors de la Ligue ont tous marqué le pas lors de cette 29e journée, chacun à sa manière.

Marseille a concédé un triste match nul en ouverture vendredi soir à domicile contre Ajaccio (0-0), Lyon a pris une véritable correction à Bastia (4-1) et le PSG, après avoir mené 2-0, a dû finalement partager les points à Saint-Etienne (2-2).

Ces résultats laissent le club de la capitale en tête de la Ligue 1 avec 58 points, soit cinq d'avance sur l'OL et sept sur l'OM.

Au cours du week-end, deux équipes étaient en mesure de grimper sur le podium et de profiter du faux-pas des hommes d'Elie Baup, installés dans le Top 3 depuis le début de la saison. Mais curieusement, personne n'en a voulu.

Il y a d'abord eu Nice, qui a chuté à Nancy (1-0), incapable de pratiquer son jeu en passes courtes qui ravit les amateurs de football depuis plusieurs semaines.

Invité à commenter la prestation des siens, Claude Puel s'est d'ailleurs montré très lucide à l'issue de la rencontre.

"On a fait trop peu de choses cet après-midi pour être à la hauteur de cette opportunité qui était de monter sur le podium. Il fallait jouer et cela n'a pas été notre cas", a-t-il analysé.

"On fera un debriefing entre nous. Bravo à Nancy, qui a mis beaucoup de vertus et de la qualité également", a-t-il ajouté.

"FRANCHEMENT, JE ME SUIS VRAIMENT EMMERDÉ"

Les Stéphanois, dont la motivation aurait dû être décuplée par cette contre-performance niçoise, n'ont pas su saisir non plus l'occasion qui leur était tendue de déloger l'OM du podium.

Après une entame de match complètement manquée et deux buts encaissés en 19 minutes, les hommes de Christophe Galtier se sont réveillés pour revenir au score et arracher le nul au terme d'un match faussé par l'arbitrage.

Le penalty sur lequel le deuxième but parisien a débouché n'aurait pas dû être sifflé. Et celui de l'égalisation stéphanoise n'aurait pas dû non plus être accordé, Brandao se rendant coupable d'une grosse faute sur Thiago Silva avant que François Clerc récupère la balle et trompe Salvatore Sirigu.

Derrière, dans la course à l'Europe, les clubs attendus ont également calé.

Lille s'est fait surprendre à domicile par Evian-Thonon-Gaillard (2-1), Rennes a chuté 1-0 chez un autre club se battant pour sa survie en Ligue 1, Reims, et Montpellier a mis fin à sa série de huit victoires consécutives à domicile en championnat en partageant les points avec le 19e, Troyes (1-1).

Ces résultats laissent Nice cinquième avec 48 points, soit deux d'avance sur Lille et trois sur le champion de France en titre. Lorient, large vainqueur de Brest, est huitième avec 43 points.

Derrière pointe Bordeaux, qui trois jours après son élimination en huitième de finale de la Ligue Europa, a concédé un match nul insipide dans le derby de la Garonne (0-0).

"Franchement, je me suis vraiment emmerdé. Personne n'arrivait à faire deux passes de suite", a d'ailleurs souligné à l'issue de la rencontre l'entraîneur girondin Francis Gillot.

Avec Dimitri Rahmelow à Nancy

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant