Ligue 1: le Paris Saint-Germain prend du retard

le
0
LE PSG FAIT MATCH NUL 1-1 CONTRE AJACCIO
LE PSG FAIT MATCH NUL 1-1 CONTRE AJACCIO

PARIS (Reuters) - Sauvé de la catastrophe par un but d'Edinson Cavani, le Paris Saint-Germain a tout de même concédé un match nul fâcheux dimanche soir contre Ajaccio (1-1) et pris un peu plus de retard sur ses rivaux en Ligue 1, déjà lancés.

Après deux victoires en deux matches, Lyon, Marseille, Saint-Etienne et Monaco comptent chacun six points, contre seulement deux pour les champions de France en titre.

Ils ont pourtant tout fait pour venir à bout des Corses. Mais leur bonne volonté n'a pas suffi, à cause d'un manque de variation dans le jeu, d'une dose de malchance et du gardien adverse, Guillermo Ochoa.

Le Mexicain a tout arrêté, sauf la frappe de Cavani à quatre minutes de la fin du temps réglementaire. Et il a parfois été suppléé par la barre transversale, comme à la 92e minute sur une frappe tendue de Thiago Silva.

Tous les Parisiens, défenseurs compris, ont joué très haut au point de passer l'essentiel du match dans le camp des Corses. Deux chiffres: ils ont conservé le ballon 77% du temps et effectué 39 tirs - dont 17 cadrés.

En face, Ajaccio n'a tiré qu'une fois au but et marqué, grâce à une jolie frappe enroulée du milieu de terrain Benoît Pedretti (9e).

"Ce n'est pas juste", a lâché après match le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, devant les caméras de Canal+. "Ce n'était pas notre jour."

"PARFAIT"

Monaco a connu bien plus de réussite dans l'après-midi face à Montpellier (4-1), l'équipe qui avait tenu le PSG en échec lors de la première journée.

Par une chaleur écrasante (41°), les Monégasques ont gagné comme la semaine dernière grâce à des buts d'Emmanuel Rivière et de Radamel Falcao. Mais cette fois-ci, le Français a volé la vedette au Colombien en inscrivant un triplé.

"C'est un début de saison parfait pour l'instant", a commenté l'entraîneur Claudio Ranieri en conférence de presse. "Je suis satisfait car l'équipe a bien joué et il y a eu surtout un bon investissement de tout le monde."

Emmanuel Rivière, plus heureux que son entraîneur: "Un triplé, c'est le premier de ma carrière. C'est inoubliable", a-t-il dit, tout en reconnaissant le rôle de son partenaire en attaque.

"Travailler aux côtés de Falcao me libère des espaces, les adversaires se focalisent sur lui. Je suis dans un groupe avec des stars et j'apprends", a expliqué l'ancien attaquant des espoirs français.

Avec quatre réalisations, il pointe en tête du classement des buteurs. Suivent le Lyonnais Alexandre Lacazette et le Marseillais Dimitri Payet, trois buts chacun.

Le premier a marqué lors de la victoire de l'OL à Sochaux (3-1), vendredi soir, et le second lors du succès de l'OM contre Evian, samedi en fin d'après-midi (2-0).

A Sochaux, Lyon a également retrouvé un excellent Yoann Gourcuff, qui laisse depuis trois ans un vague sentiment de gâchis à ses dirigeants.

De quoi ravir le président, Jean-Michel Aulas: "(Avec Yoann Gourcuff, Clément Grenier et Maxime Gonalons), on a un milieu de terrain qui pourrait être celui de l'équipe de France au Brésil", a-t-il déclaré aux journalistes présents.

Simon Carraud avec Etienne Ballérini à Monaco et Dimitri Rahmelow à Sochaux, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant