Ligue 1: le match contre l'OM ne sera pas décisif, dit Rémi Garde

le
0
RÉMI GARDE ESTIME QUE LE MATCH CONTRE L'OM NE SERA PAS DÉCISIF
RÉMI GARDE ESTIME QUE LE MATCH CONTRE L'OM NE SERA PAS DÉCISIF

LYON (Reuters) - Rémi Garde, l'entraîneur de Lyon, estime que le match qui doit opposer dimanche à Gerland son équipe à celle de Marseille ne sera pas décisif, le championnat de France étant loin d'être joué.

Lyon, qui s'était imposé 4-1 au stade Vélodrome à l'aller, compte trois longueurs d'avance sur l'OM (52 points contre 49) alors que le Paris Saint-Germain tient la tête avec 54 points.

"C'est un match important pour les deux équipes en sachant qu'il restera encore dix matches à disputer derrière, c'est-à-dire 30 points (possibles au total d'ici la fin de la saison-NDLR). Et c'est beaucoup. Nous sommes encore loin de la fin", a dit Rémi Garde vendredi en conférence de presse.

"Donc, ce match ne sera pas décisif même si c'est un adversaire direct. Et on voit que tous les matches, chaque week-end, sont difficiles. Il n'y a qu'à regarder la dernière journée: Marseille face à Troyes (victoire de l'OM 2-1) et nous à Brest (1-1)".

Pour le technicien lyonnais, les duels entre l'OL et l'OM sont "toujours des matches différents" tant au niveau du rythme que de l'intensité et sont proches "du niveau européen".

"Je ne m'arrête pas trop sur le fait qu'ils n'aient pas gagné de matches à l'extérieur en 2013. Pour nous, l'important, c'est d'être réguliers avec cette moyenne de deux points par match. Si on tient cette cadence, nous ne serons pas loin du compte", a-t-il dit.

"Le discours reste le même, tout comme le fil conducteur depuis le début de la saison: il faut se lâcher, il ne faut pas se crisper dans les choix sur le terrain.

"Marseille gagne souvent par un seul but d'écart. C'est une équipe difficile à manoeuvrer. Tous les observateurs du foot ont tapé sur le niveau de leur jeu depuis le début de la saison. Mais l'OM est là."

Rémi Garde n'écarte d'ailleurs aucun adversaire dans la course à la Ligue des champions et les trois premières places de la Ligue 1.

"Pour la lutte sur le podium, je vois la même chose que tout le monde: je vois Lille qui retrouve des vertus, je vois Saint- Etienne qui joue avec panache en ce moment. Et il y a Marseille", a-t-il conclu.

André Assier, édité par Chrystel Boulet-Euchin et Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant