Ligue 1: le Gignac "sans douleur" fait à nouveau mal

le
0
LA RENAISSANCE D'ANDRÉ-PIERRE GIGNAC AVEC L'OM
LA RENAISSANCE D'ANDRÉ-PIERRE GIGNAC AVEC L'OM

MARSEILLE (Reuters) - Après deux saisons gâchées par des maux du corps et de l'esprit, André-Pierre Gignac a retrouvé le goût de jouer et l'appétit du buteur pour le plus grand plaisir de l'Olympique de Marseille.

Il l'a prouvé une nouvelle fois dimanche face à Rennes en réussissant un match complet, marqué par une frappe victorieuse sur une demi-volée spontanée de 25 mètres qui a permis à l'OM de signer une quatrième victoire en autant de matches (3-1).

Déjà buteur face à Sochaux et le week-end dernier à Montpellier, Gignac semble rasséréné, affûté.

Le meilleur buteur de Ligue 1 en 2008-09 (24 buts) est enfin débarrassé des soucis physiques et psychologiques qui avaient fait de l'ancien Toulousain, acheté environ 20 millions d'euros il y a deux ans, un échec sportif et un fardeau financier.

Relancé par le nouvel entraîneur Elie Baup, qui lui a fait confiance en l'absence de Loïc Rémy quand Didier Deschamps avait fini par lui préférer Jordan Ayew ou Brandao, Gignac revit et tente de nouveau des gestes difficiles.

"J'ai frappé sans me poser de question", a-t-il dit pour commenter son but libérateur de la 84e minute.

"J'ai mis un beau but et l'équipe a gagné, c'est bien", a ajouté celui qui était aussi à l'origine de l'ouverture du score - son centre dévié par Mathieu Valbuena a été converti par Jérémy Morel - et a offert en fin de match un ballon de but superbe dont Rémy n'a pas réussi à profiter.

"Je n'ai aucune pression, j'ai connu une grosse descente aux enfers avec ma blessure", a rappelé l'homme qui n'avait trouvé le chemin des filets qu'une fois en 21 apparitions en Ligue 1, dont six titularisations, la saison dernière.

"Ne pas avoir de pression est le meilleur moyen d'aider l'équipe. Encore une fois, on a vu un Gignac sans douleur."

Son entraîneur, Elie Baup, ne peut que se féliciter de voir le joueur originaire de Martigues retrouver cette capacité à marquer à tout moment.

"C'est un joueur qui n'a pas eu de problème physique durant sa préparation et mentalement il a une grosse motivation, a-t-il dit. Le but qu'il a mis ce soir ne nous étonne pas, il le tente à l'entraînement."

Et désormais, il les réussit à nouveau quand ils comptent.

Gregory Blachier et François Revilla

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant