Ligue 1: Le FC Lorient en terrain friable

le
0
LE FC LORIENTDOIT CONFIRMER
LE FC LORIENTDOIT CONFIRMER

par Pierre-Henri Allain

RENNES (Reuters) - Après un début de saison chaotique où il a alterné le pire et le passable, le FC Lorient ira chercher un peu de sérénité et si possible quelques points dimanche à Marseille en Ligue 1.

"Il faut qu'on aille chercher un maximum de points avant la trêve pour se rassurer, se donner une marge de sécurité par rapport aux clubs relégables et pour aborder la seconde partie de la saison avec d'autres ambitions", juge l'entraîneur Christian Gourcuff.

Il est vrai que jusqu'à présent les Merlus se sont surtout employés à parer au plus pressé et à colmater les brèches.

Transformé en passoire à Valenciennes le 20 octobre (6-1) puis face à Ajaccio une semaine plus tard (4-4), corrigé par Bordeaux au Stade du Moustoir à la mi-novembre (0-4) et incapable de se hisser à la hauteur d'un Bastia réduit à dix (2-1) en fin de mois, Lorient semblait totalement à la dérive il y a à peine deux semaines, hormis un sursaut d'orgueil face à Lille (2-0).

Une courte victoire (1-0) mais avec une nette domination et trois points supplémentaires face à Toulouse dimanche dernier ont toutefois apporté une bonne bouffée d'oxygène à une équipe proche de l'asphyxie, aujourd'hui 11e avec six points de plus que le 18e, Sochaux.

"Après Bastia, il y a eu une prise de conscience et un état d'esprit que l'on doit garder pour retrouver un peu de solidité", relève Christian Gourcuff qui sait son groupe encore "fragile".

Cette fébrilité est selon lui due principalement à une avalanche d'absences pour blessures ou pour suspension qui pénaliseraient le club plus que tout autre.

"J'ai eu jusqu'à cinq défenseurs absents sur huit et nous n'avons jamais eu deux défenses identique d'un match à l'autre", déplore t-il, pointant notamment les absences depuis le début de la saison de Bruno Ecuele Manga et de Lucas Mareque, deux joueurs clés.

"OBLIGATION DE RÉSULTATS"

Avec Arnaud Le Lan, également blessé, un autre défenseur, Lamine Koné, suspendu, restera sur la touche pour le déplacement à Marseille, obligeant Gourcuff à remodeler sa formule gagnante contre Toulouse où la paire Alaixys Romao-Wesley Lautoa a dominé l'entre-jeu.

"Autant à Bastia, nous n'avions pas été présents dans l'intensité et l'engagement, autant cette fois face à une équipe pourtant athlétique, l'équipe a été remarquable dans son investissement et sa solidité", se félicite t-il.

Faiblesse récurrente des Merlus, ce manque d'agressivité expliquerait paradoxalement l'avalanche inhabituelle de cartons rouges récoltés lors des premières rencontres, pénalisant d'autant l'effectif.

"Quand on est en retrait dans l'intensité, on arrive souvent en retard sur les actions", remarque Christian Gourcuff.

Face à Marseille, les Merlus devront absolument tenir à distance ce mauvais penchant pour espérer réaliser quelque chose.

Loïc Fery, le président du club, cache à peine son impatience. "Nous ne sommes plus les 'petits' de Ligue 1", a-t-il déclaré récemment sur le site internet du club.

"Depuis quatre ans, je me suis attaché à donner les moyens pour que le FC Lorient devienne un outsider respecté en Ligue 1. Cette prise de risque nous met forcément dans une obligation de résultats. Je serai très déçu si nous n'avons pas au moins 26 points à la trêve."

Pour une équipe qui en compte 21, le challenge ne paraît pas insurmontable. Encore faudra t-il confirmer les bonnes dispositions affichées face à Toulouse et éviter le régime du chaud et froid adopté en cette première partie de saison.

Edité par Jean-Paul Couret et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant