Ligue 1: le club de Montpellier fêté par ses supporters

le
0
Ligue 1: le club de Montpellier fêté par ses supporters
Ligue 1: le club de Montpellier fêté par ses supporters

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER, Hérault (Reuters) - Une grande parade à travers la ville a précédé lundi la remise du trophée de champion de France de Ligue 1 au club de Montpellier, sacré la veille après une victoire 2-1 à Auxerre.

Devant 30.000 personnes environ, l'équipe du Montpellier Hérault Sport Club s'est vu remettre le trophée par le président de la Ligue du football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez.

Les nombreux supporters ont scandé sous la pluie pendant de longues minutes "On est champions ! On est champions !" ou "Ici, c'est la Paillade !", avant que le capitaine Mapou Yanga-Mbiwa soit le premier à brandir la coupe, sous les traditionnels confettis au cours d'un protocole bien établi par la LFP.

Alors que les serpentins multicolores volaient depuis le podium érigé pour l'occasion, les supporters allumaient des fumigènes rouge qui embrasaient la place.

Certains, inconscients du danger, se hissaient en haut de pylônes quand d'autres grimpaient sur un camion de sapeurs-pompiers.

L'attaquant Olivier Giroud a pour sa part eu droit à deux ovations, la première lorsqu'il est venu récupérer son trophée de meilleur buteur de la Ligue 1, la deuxième lors de la remise du trophée de champion de France qu'il a embrassé, avant de se jeter dans les bras de Louis Nicollin et de son fils Laurent, président-délégué du club.

"A tous nos détracteurs, je n'ai qu'une chose à dire: force et honneur !", lançait, très fort, Giroud, trouvant encore la force de crier alors qu'il avait la voix très fatiguée.

GIRARD DANS L'HISTOIRE DU CLUB

Après cette cérémonie officielle, joueurs, entraîneurs et dirigeants sont montés au premier étage de l'Opéra-Comédie et ont présenté le trophée à la foule depuis les balcons.

Certains se sont alors emparés du micro pour s'adresser à leurs supporters après avoir entonné des chants.

"Dans l'histoire de la Paillade entre maintenant un nouvel entraîneur, René Girard", a déclaré le président Louis Nicollin, qui arborait sa nouvelle coupe de cheveux, une crête orange et bleu, les couleurs du club.

A l'arrière, dans les salons où se pressaient le maire de Montpellier, Hélène Mandroux, et le président de Montpellier Agglomération, Jean-Pierre Mourre, l'entraîneur René Girard recevait les félicitations de Patrice Canayer, entraîneur du club de handball de Montpellier, champion de France cette saison pour la 14e fois.

Auparavant, les joueurs, le staff et les dirigeants avaient parcouru la ville à bord d'un autobus à impériale et ont été surpris de constater l'engouement suscité par leur titre, le premier dans l'histoire du club créé en 1974.

"On commence à réaliser quand on voit la place de la Comédie pleine. C'est la folie. On dit que le train ne passe qu'une fois, au moins, il sera passé", a dit Younès Belhanda, auteur de 12 buts cette saison.

Malgré la légère pluie régulière, ce tour de ville a été suivi par plusieurs milliers de supporters dont la ferveur a entraîné un retard de plus d'une heure sur le protocole.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant