Ligue 1 : le carton de Monaco, le rebond d'Angers, le plongeon de Lorient

le , mis à jour à 23:00
0
Ligue 1 : le carton de Monaco, le rebond d'Angers, le plongeon de Lorient
Ligue 1 : le carton de Monaco, le rebond d'Angers, le plongeon de Lorient

La ligue 1 a connu ce samedi quelques très jolis buts et de larges succès. A retenir, notamment : la large victoire de Monaco à Lille (4-0), qui prend la tête du championnat. 

 

Lille - Monaco : 4-1 

Monaco a fait le plein de confiance avant son entrée en lice en Ligue des Champions mercredi à Tottenham, en allant écraser Lille (4-1) et en s'emparant de la tête de la Ligue 1. Sans être flamboyante, l'ASM s'est montrée très disciplinée et efficace et a assommé le Losc d'entrée pour s'offrir un match tranquille.

 

Les deux premiers buts ont été inscrits par d'anciens Lillois, Sidibé (2) et Traoré (17), tandis que Fabinho (48) et Glik (71) ont alourdi la note après le repos. Palmieri a sauvé l'honneur d'une belle reprise de volée au bout du temps additionnel (90+1).

 

Angers - Dijon : 3-1

Angers a marqué ses trois premiers points de la saison en battant Dijon (3-1) après avoir été mené au score, dans un match où les deux équipes ont fini à 10. Angers reste cependant à une triste 18e place, juste derrière sa victime du soir.

 

Pour la 3e fois depuis l'ouverture du championnat, le Sco a été rapidement mené au score. Côté droit, Diony se jouait de Thomas et centrait en retrait pour Sammaritano qui était le plus prompt (0-1, 8e). La réplique angevine ne tardait pas. Mangani, sollicité côté gauche, délivrait un centre impeccable. Famara Diedhiou s'élevait le plus haut et égalisait de la tête (1-1, 15e).

 

Angers poussait mais allait se retrouver à 10 dès la 34e minute, Billy Ketkeophomphone écopant d'un deuxième avertissement. Peu après la pause, Marié écopait aussi d'un deuxième avertissement et les deux équipes étaient réduites à 10.

 

Angers parvenait à forcer la décision, grâce à Ndoye qui convertissant un centre en retrait de Pépé (2-1, 67') et à un quart d'heure de la fin Toko Ekambi décochait une magnifique frappe du droit qui clôturait la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant