Ligue 1: le Bordelais Ludovic Obraniak ne croit pas au podium

le
0
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 25E JOURNÉE
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 25E JOURNÉE

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - Le milieu de terrain des Girondins de Bordeaux Ludovic Obraniak ne croit pas pour l'instant que son équipe a véritablement les moyens de se mêler à la lutte pour le podium de Ligue 1.

Cinquièmes à l'issue de la saison dernière, les Bordelais naviguent depuis plusieurs semaines entre la quatrième et la septième place, dans un combat à distance permanent avec Saint-Etienne, Rennes, Nice, Lorient et désormais Lille, vainqueur vendredi soir du Stade Rennais (2-0).

Défait la semaine dernière à Ajaccio (1-0), Bordeaux est septième au coup d'envoi de la 25e journée et s'apprête à recevoir dimanche le deuxième du championnat, Lyon, un vrai test pour ses ambitions.

Mais pour Ludovic Obraniak, l'hypothèse de monter sur le podium semble encore loin.

"La troisième place me paraît difficile. Par rapport à plein de choses. Il faut être réaliste aussi", estime l'international polonais.

"Pour l'instant, il faut déjà essayer de rattraper les points perdus à Ajaccio et si on peut reprendre quelques points sur Lyon, ça peut être intéressant. Mais après, les trois premières places, ça me paraît fragile", dit-il.

Depuis la fin du mercato d'hiver et les départs successifs de Matthieu Chalmé, Yoan Gouffran et Jussiê, Obraniak n'a jamais caché qu'il pensait que le groupe girondin s'était affaibli et ce malgré l'arrivée du jeune attaquant uruguayen Diego Rolan.

Récemment, il a notamment fait part à "Aujourd'hui en France" de sa déception face au "manque d'ambition" de ses dirigeants et souligné qu'avec le départ inattendu du meilleur buteur du club, il lui faudrait désormais apprendre à développer une nouvelle relation technique avec Rolan.

Malgré cela, Obraniak n'a pas baissé les bras et a même été l'unique buteur bordelais jeudi soir à Kiev, en seizièmes de finale de la Ligue Europa (1-1).

"ÇA FAIT PARTIE DU CALENDRIER"

Ce match en Ukraine devrait certainement peser dans les jambes au coup d'envoi dimanche mais les Lyonnais étaient eux aussi engagés cette semaine en C3 et ont perdu à Londres, contre Tottenham (2-1).

"Le voyage à Kiev d'où on est rentré à quatre, cinq heures du matin plus le fait qu'on joue dimanche à 14h00, c'est une succession d'éléments qui fait que pour la récupération ce n'est pas l'idéal", souligne le milieu de terrain bordelais.

"Mais ça fait partie du calendrier, il faut faire avec. Je préfère jouer des matches de cette intensité tous les trois jours plutôt que jouer toutes les semaines."

Avant d'affronter l'OL, Obraniak ne perd pas de vue que Lyon reste sur trois défaites consécutives toutes compétitions confondues.

"On dit toujours que quand le lion est blessé ce n'est pas le meilleur moment pour le prendre. Il y a bien un moment où ils vont rebondir. J'espère que ce ne sera pas contre nous. Après on ne compte pas sur l'état de forme des Lyonnais pour faire un résultat contre eux."

Vainqueurs de Valenciennes lors du dernier match à domicile il y a deux semaines, les Bordelais doivent prendre plus de points à Chaban-Delmas s'ils veulent rester dans la course aux places d'honneur.

"On reste performant à l'extérieur mais si on pouvait l'être à domicile cela nous permettrait de continuer à pouvoir espérer accrocher les places européennes qui sont encore à notre portée", estime-t-il.

"Chaque week-end, c'est le même scénario, il faut être dans le bon wagon. Je ne vais pas dire que Lyon est un concurrent potentiel puisqu'ils sont assez loin devant nous mais si on veut accrocher Rennes, Saint-Etienne, il faut battre Lyon, il n'y a pas de secret", conclut le jouer formé à Metz.

Le latéral droit brésilien Mariano, blessé à Ajaccio sera de nouveau absent dimanche et remplacé par Julien Faubert. Le défenseur central Carlos Henrique devrait également manquer à l'appel en raison d'une douleur à une cuisse.

Cheick Diabaté, revenu de la Coupe d'Afrique des Nations qu'il disputait avec le Mali, est arrivé en Gironde avec trois jours de retard. Ceci devrait permettre à Diego Rolan de jouer un peu plus contre Lyon, peut-être même d'être titulaire.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant