Ligue 1: la deuxième vie lilloise de Rozehnal

le
0
LIGUE 1: LA DEUXIÈME VIE LILLOISE DE ROZEHNAL
LIGUE 1: LA DEUXIÈME VIE LILLOISE DE ROZEHNAL

par Pierre Savary

LILLE (Reuters) - Surprenant troisième de Ligue 1 et opposé dimanche à Monaco, deuxième, dans le choc de la 12e journée, Lille doit son excellent début de saison à une défense imperméable dans laquelle David Rozehnal revit.

Depuis quelques semaines, le Tchèque a retrouvé toute sa place dans l'équipe où il n'avait fait que de rares apparitions l'année dernière, Rudi Garcia n'accordant au défenseur central qu'une confiance limitée.

"C'était dur. Je savais qu'il ne me faisait pas confiance, et quand un coach ne croit pas en vous c'est difficile et compliqué d'être prêt quand vous avez quelques minutes à jouer", glisse-t-il.

"On savait que le coach avait son équipe en tête, avec des joueurs préférés à d'autres, c'était dur", insiste Rozehnal qui dit pourtant ne pas nourrir de ranc?ur envers l'actuel technicien de l'AS Rome.

A 33 ans et à un an de la fin de son contrat, son départ était programmé mais celui de Garcia, et l'arrivée de René Girard, a finalement tout changé.

Fin psychologue, le nouvel entraîneur du Losc, qui savait ne pas avoir de moyens pour recruter et devait faire sans Aurélien Chedjou et Lucas Digne, partis, a décidé de relancer un joueur loué par ses partenaires pour son sérieux et son engagement.

L'ancien technicien de Montpellier a donc décidé de s'appuyer sur Pape Souaré, de retour de prêt, à gauche, et sur David Rozehnal dans l'axe, aux côtés de Marko Basa ou Simon Kjaer.

"IMPLIQUÉ ET RESPECTÉ"

"J'ai discuté avec le nouvel entraîneur en début de saison et finalement j'ai décidé de rester ici", dit-il.

"J'ai senti que les choses allaient changer et allaient bien se passer, que les règles allaient être claires et les mêmes pour tout le monde, j'ai eu envie de rester avec lui même sans être titulaire mais en étant impliqué et respecté", ajoute Rozehnal.

"Maintenant, on est vraiment repartis sur des bonnes bases et des nouvelles bases. Tous les joueurs sont concernés, tout le monde sait qu'il peut avoir sa chance être appelé, avoir la confiance de son coach même quand on est pas titulaire c'est important."

De fait, même si Rozehnal ne joue pas tout le temps, il est pleinement intégré dans la rotation - six matches joués sur onze dont quatre comme titulaire -, et saute depuis le début de la saison sur toutes les occasions de se mettre en valeur.

La blessure de Marko Basa, une suspension de Simon Kjaer ont à chaque fois donné à l'ancien joueur de Hambourg et du Paris Saint-Germain de se mettre en évidence. Serein, solide, toujours calme et bien placé, il a impressionné et paraît transfiguré.

"Tout le monde est concerné, tout le monde fait partie d'un même ensemble et apporte sa pierre à l'édifice", insiste-t-il.

Le Losc, meilleure défense de Ligue 1 avec 4 buts concédés, n'en a plus encaissés depuis six rencontres en championnat, et Rozehnal a disputé les quatre dernières quasiment en intégralité.

Après une saison presque blanche - six titularisations en 38 journées l'an passé -, le Tchèque doit donc réapprendre à enchaîner et le fait avec plaisir.

"Je commence à devenir vieux mais ça va ! Il faut juste soigner un peu plus la récupération après les rencontres", conclut-il en riant.

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant