Ligue 1: l'OM vers la Ligue des champions, le PSG patiente

le
0
L'OM S'IMPOSE CONTRE BASTIA
L'OM S'IMPOSE CONTRE BASTIA

PARIS (Reuters) - André-Pierre Gignac a frappé deux fois et l'OM s'est imposé 2-1 contre Bastia samedi pour faire un grand pas vers la qualification en Ligue des champions et, pour faire bonne mesure, retarder le sacre du Paris Saint-Germain.

Deuxième avec 67 points, Marseille compte six longueurs de retard sur le PSG, qui reçoit Valenciennes dimanche et ne pourra pas compter plus de neuf points d'avance à trois journées de la fin de la saison.

La meilleure différence de buts du PSG (+41 contre +7) lui assurera toutefois, en cas de victoire, virtuellement son premier titre de champion de France depuis 1994.

L'OM compte sept longueurs d'avance sur le troisième, Lyon, qui se déplace à Nancy dimanche, et huit points de plus que Saint-Etienne, quatrième après son nul 0-0 contre Bordeaux vendredi.

"Ça a été dur ce soir mais on s'est fait plaisir. Je crois que nous sommes récompensés de tous nos efforts, de l'état d'esprit affiché" a dit Mathieu Valbuena, homme du match, sur Canal +.

Dans la soirée, Lille avait eu l'occasion de rejoindre l'OL, mais n'a pu la saisir. Les Dogues, battus 4-2 à Toulouse, restent cinquièmes avec 57 points et sont à la merci de Nice (57), en déplacement à Rennes dimanche.

Le champion sortant, Montpellier, s'est imposé 2-1 face à Brest, nouvelle lanterne rouge derrière Troyes, vainqueur 1-0 d'Evian Thonon Gaillard, premier relégable.

Brest a concédé sa huitième défaite de rang et, avec 29 points, compte six longueurs de retard sur le premier non-relégable.

LILLE CRAQUE ENCORE

Troyes devance les Bretons de deux points après que Jean-Christophe Bahebeck a inscrit l'unique but de la rencontre face Evian Thonon Gaillard, 18e avec 34 points.

Sochaux, grâce à un but à la demi-heure de jeu de Sloane Privat, s'est donné de l'air (16e, 37 points).

Habitué des victoires 1-0, l'OM a cette fois donné un peu plus à ses supporters.

Au Stade Vélodrome, l'équipe d'Elie Baup a décroché son troisième succès d'affilée, notamment grâce à Valbuena, deux fois passeur décisif.

Une passe en profondeur a d'abord lancé Gignac vers son premier duel gagné avec Mickaël Landreau après 12 minutes.

Une passe transversale a ensuite trouvé l'attaquant sur la droite, pour une frappe soudaine à la 81e minute.

Entre temps, Florian Thauvin avait égalisé d'un superbe tir de 25 mètres.

A Toulouse, le public, peu habitué au spectacle, a assisté à un match enthousiasmant, et vu Lille une nouvelle fois craquer, une semaine après avoir laissé filer un avantage de trois buts contre Sochaux.

Mené à la suite de buts de Wissam Ben Yedder et d'Etienne Didot, le Losc est revenu sans s'affoler, par une tête de Marko Basa avant la pause, puis un bel enchaînement contrôle de la poitrine-demi-volée de Salomon Kalou à la 50e.

Mais tout était à refaire pour le Losc quand Braaten a profité d'une jolie passe dans le dos de la défense pour filer au but et glisser le ballon entre les jambes de Steeve Elana. L'affaire était entendue lorsqu'Eden Ben Basat, servi par Daniel Braaten, a poussé le ballon au fond des buts vides.

Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant