Ligue 1: l'OM seul dans un fauteuil, le PSG enfin lancé

le
0
LE PSG LANCE ENFIN SA SAISON
LE PSG LANCE ENFIN SA SAISON

PARIS (Reuters) - A la lutte pour le titre de champion de France la saison dernière, l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain sont les deux seuls cadors de Ligue 1 à avoir su tirer leur épingle du jeu lors de cette troisième journée.

En signant une victoire pleine d'opportunisme et de sang froid à Valenciennes (1-0), l'OM s'est installé seul en tête du classement tandis que le club de la capitale a enfin lancé sa saison avec une première victoire à Nantes (2-1).

Les autres équipes très en vue depuis la reprise -Lyon, Saint-Etienne et Monaco- se sont quant à elles pris les pieds dans le tapis. L'OL et les Verts ont perdu respectivement contre Reims (1-0) et à Lille (1-0). L'ASM a évité la casse en concédant le nul à domicile face à Toulouse (0-0).

Ces résultats laissent l'OM en tête de la Ligue 1 avec neuf points, soit deux unités de plus que l'AS Monaco et trois longueurs d'avance sur un groupe de cinq équipes emmené par Lyon et où figurent également Lille, Saint-Etienne, Rennes et Reims.

Le PSG est huitième, avec cinq points.

Petit à petit mais et sans faire de bruit, l'OM est en train de rejouer quasiment la même partition que celle qui l'avait vu l'an dernier aligner six victoires d'affilée en début de saison.

Certes, les hommes d'Elie Baup ne sont qu'au milieu du gué s'ils veulent rééditer leur performance mais pour l'heure, les mêmes recettes produisent les mêmes résultats.

La clé du succès et de ce tube de l'été ? Une assise défensive solide, un André-Pierre Gignac buteur en série, un Mathieu Valbuena à la baguette et délesté de certaines responsabilités dans le jeu par Dimitri Payet et enfin, un mental de fer.

LYON ET SAINT-ETIENNE À LA DÉRIVE

Tous ces ingrédients ont permis à Marseille de s'imposer en toute fin de rencontre samedi face à Valenciennes (1-0), sans forcément briller, un résultat toutefois suffisant pour prendre les commandes de la Ligue 1.

Sous pression avec deux résultats nuls depuis la reprise, le PSG de Laurent Blanc a enfin montré ses muscles de champion en titre pour venir à bout d'une équipe nantaise courageuse mais encore limitée.

Pour décrocher ce premier succès, le club de la capitale s'en est remis à un nouveau système de jeu, un 4-3-3 au lieu d'un 4-2-2, et surtout aux talents de buteur de deux anciens compères de Naples, Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani.

L'international uruguayen, auteur de son deuxième but en autant de rencontres, prouve que son intégration se passe plutôt bien au sein d'un collectif qui se cherche encore mais est enfin sur de bons rails.

A plein régime depuis la reprise, l'ASM a marqué vendredi son premier coup d'arrêt face à Toulouse, dans un stade Louis II qui sonnait encore plus creux que d'habitude, huis clos oblige.

Les deux autres équipes à six points après deux journées, Lyon et Saint-Etienne, ont toutes les deux pris l'eau et perdu leur deuxième match en moins d'une semaine après leurs revers sur la scène européenne du milieu de semaine.

Battu mardi à Gerland par la Real Sociedad en barrages aller de la Ligue des champions (2-0), Lyon s'est à nouveau incliné à domicile face à des Rémois pleins de culot et d'opportunisme.

La soirée lyonnaise a eu tout du cauchemar: une première période terne sous le déluge, une reprise différée de 40 minutes pour cause de pelouse en mauvais état, une barre transversale, un penalty manqué et surtout, un but venu d'ailleurs du Cap-Verdien Odaïr Fortes.

LILLE MONTE EN PUISSANCE

Défaits jeudi au Danemark en barrage de C3, les Verts ont de leur côté de nouveau coulé à Lille et prouvé que sans Pierre-Emerick Aubameyang - parti à Dortmund - et sans Brandao, ménagé, leur attaque faisait peine à voir.

En face, le Losc a affiché beaucoup plus de sérénité malgré les nombreux changements survenus à l'intersaison avec le départ de Rudi Garcia, la nomination de René Girard, la cession de nombreux joueurs majeurs et la mise en place d'un nouveau système de jeu.

Mais si beaucoup de choses ont changé en quelques mois dans le Nord, l'état de forme de l'attaquant ivoirien Salomon Kalou est toujours au beau fixe. En inscrivant son premier but de la saison sur un penalty qu'il avait lui-même provoqué, Kalou est devenu le buteur le plus prolifique sur l'année 2013, devant le Parisien Zlatan Ibrahimovic.

Dans les autres rencontres du week-end, trois équipes autres que le PSG ont décroché leur première victoire: Bordeaux a dominé à domicile Bastia (1-0), Montpellier a battu Sochaux sur la sirène (2-1) et le promu guingampais a joué un vilain tour à son voisin breton Lorient (2-0).

En s'imposant avec caractère sur la pelouse d'Evian-Thonon-Gaillard (2-1), Rennes a prouvé qu'il faudrait peut-être compter sur lui cette saison. Nice, en allant faire match nul à Ajaccio (0-0), s'est de son côté rassuré après sa défaite en barrages de Ligue Europa jeudi.

Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant