Ligue 1: l'OM s'en remet encore à Gignac

le
0
GIGNAC OFFRE LA VICTOIRE À MARSEILLE FACE À BORDEAUX
GIGNAC OFFRE LA VICTOIRE À MARSEILLE FACE À BORDEAUX

PARIS (Reuters) - André-Pierre Gignac a permis vendredi à Marseille de conforter sa deuxième place au classement de la Ligue 1 après un match avancé de la 31e journée remporté 1-0 face à Bordeaux, qui végète toujours à la neuvième place.

Bien que privé de son meilleur élément, Mathieu Valbuena, blessé, l'OM s'est imposé sur un but de son attaquant, bien lancé dans la profondeur par Benoît Cheyrou à la 41e minute.

Déjà buteur lors du succès 1-0 à Nice le week-end dernier, Gignac a profité d'une glissade bien inopportune de Lamine Sané à l'entrée de la surface pour tromper Cédric Carrasso et marquer son douzième but de la saison.

"C'est une victoire importante, la deuxième d'affilée", a souligné André Ayew au micro de beIN Sport après ce cinquième match sans défaite.

"La route est encore longue. Paris ils sont loin devant. Nous on visait surtout les cinq premières places, maintenant on est deuxième, on va essayer de garder cette deuxième place."

Ce succès permet à Marseille, invaincu depuis cinq matches, de conserver avec 57 points la place de dauphin du Paris Saint-Germain, qui compte quatre longueurs d'avance avant de se déplacer à Rennes samedi.

Lyon, qui se rend à Reims dimanche, est troisième à quatre points de Marseille et reste menacé par Saint-Etienne (50 points) qui reçoit Evian-Thonon-Gaillard un peu plus tôt le même jour.

Le match a été pauvre en occasions et la meilleure pour Bordeaux est intervenue à un quart d'heure de la fin sur une tête de Henri Saivet à la suite d'un corner, passée au dessus de la transversale du but gardé par Steve Mandanda.

Les Girondins, qui sont déjà à sept longueurs des places européennes, n'ont marqué que trois buts lors des huit dernières journées de championnat.

"Les matches se suivent et se ressemblent, on reste inoffensif", a dit Ludovic Obraniak. "Il faut persévérer, ça va finir par tourner, ça rentrera bien à un moment ou un autre."

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant