Ligue 1 : l'OM humilié par Monaco au Vélodrome (1-4)

le
0
Ligue 1 : l'OM humilié par Monaco au Vélodrome (1-4)
Ligue 1 : l'OM humilié par Monaco au Vélodrome (1-4)

Plutôt discret en ces temps de mercato, Jacques-Henri Eyraud avait profité hier soir de la réception de Monaco pour présenter ses vœux à la presse. « On espère que vous accompagnerez notre retour vers les sommets », a glissé le président olympien avant la rencontre, escorté par un petit sourire du propriétaire Frank McCourt. Les sommets, l’OM en est encore assez loin ce matin. Et il a vu, face à la bande à Jardim, ce qui l’en sépare. Car grâce à son succès décroché au Vélodrome (4-1), et à la faveur d’un faux pas niçois plus tôt dans la journée, c’est bien l’ASM qui s’est emparé avec brio du fauteuil de leadeur de Ligue 1.

 

Après une entame d’année un brin plus terne, la meilleure attaque d’Europe a remis les gaz et infligé le tarif habituel à son voisin, notamment grâce à sa triplette de génie en première période. Pourtant, entre la tempête essuyée par l’OM sur le Rocher fin novembre (4-0), et ce duel de janvier, il y a eu un monde. Malgré l’écart, la fessée a laissé place à un vrai beau match de football, dont Monaco appréciera forcément l’issue, mais dont Marseille pourra toujours s’inspirer.

 

 

La réaction de l'intenable Thomas #Lemar après #OMASM null pic.twitter.com/bkt9b1hN27

— Canal Football Club (@CanalFootClub) 15 janvier 2017

 

 

 

En attente de renforts — Morgan Sanson devrait arriver cette semaine —, l’OM n’a pas connu de révolution dans son effectif. Il possède toujours les mêmes joueurs, les mêmes carences défensives, et on l’a vu hier. Mais c’est au niveau mental qu’il a évolué. La série de victoires de décembre et les flatteuses statistiques à domicile — 1 seul but encaissé avant la rencontre — y sont pour beaucoup. Marseille a gagné en cœur, en confiance. Mené 2-0 après vingt et une minutes de jeu, il ne s’est pas effondré, est d’abord revenu à une longueur d’écart, avant de se faire de nouveau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant