Ligue 1: l'OM à demi rassuré avant la réception du Bayern Munich

le
0
L'OM MET FIN À SA SÉRIE NOIRE MAIS NE SE RASSURE QU?À MOITIÉ
L'OM MET FIN À SA SÉRIE NOIRE MAIS NE SE RASSURE QU?À MOITIÉ

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - L'Olympique de Marseille a certes stoppé une hémorragie samedi soir à Nice (1-1), en mettant fin à une série de sept défaites consécutives mais le niveau de jeu affiché reste encore insuffisant, à trois jours du quart de finale aller de la Ligue des champions face au Bayern Munich.

Dans un match marqué par l'expulsion de Charles Kaboré et la blessure du défenseur Souleymane Diawara, le résultat a fait toutefois "du bien dans les têtes", comme tient à le souligner Didier Deschamps.

"Quand je vois le scénario de la rencontre, cela aurait pu être pire", a affirmé l'entraîneur de l'OM à l'issue de la rencontre.

"Le contexte actuel fait que l'on a un peu plus de déchets techniques que l'on devrait en avoir. Mais ce n'est pas très évident en ce moment pour les joueurs", a-t-il souligné.

Le partage des points obtenu à Nice, s'il ne change pas grand-chose au classement de l'OM en L1, a eu le mérite de mettre un terme à une série de sept défaites consécutives, toutes compétitions confondues, qui constitue un triste record dans l'histoire du club.

"Cela n'a pas complètement stoppé l'hémorragie mais on a mis un bandage sur la blessure", a expliqué Didier Deschamps.

"CASSER UNE SPIRALE TRÈS NÉGATIVE"

"C'est quand même bien de casser une spirale très négative", a précisé, de son côté, le défenseur Rod Fanni.

A trois jours de son grand rendez-vous européen, Marseille n'a toutefois pas renoué avec une victoire qui fuit le club depuis le 22 février, date de son dernier succès obtenu à l'occasion de la venue de l'Inter Milan au stade Vélodrome (1-0).

Une nouvelle fois, Marseille tentera donc de se servir de la compétition européenne pour oublier ses déboires en Ligue 1. Face à l'ogre allemand, l'OM se retrouve à ce stade de l'épreuve pour la première fois depuis 1993, année du sacre européen du club marseillais.

Privé de son gardien et capitaine Steve Mandanda et du défenseur Souleymane Diawara, tous deux suspendus, Marseille affrontera le club bavarois pour la première fois de son histoire.

Pour réaliser un nouvel exploit face à un club allemand après la double victoire face au Borussia Dortmund en phase de poules (3-0 à l'aller, 3-2 au retour), l'OM va devoir panser ses plaies morales mais aussi physiques.

"Il va falloir bien récupérer pour affronter cette équipe de grande qualité. On a enchaîné les matches et les efforts avec notamment 120 minutes mardi en Coupe de France et une mi-temps à dix à Nice", note Didier Deschamps.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant