Ligue 1: l'Olympique lyonnais a de la ressource

le
0
LYON BAT AJACCIO 2-0
LYON BAT AJACCIO 2-0

PARIS (Reuters) - Sans faire de bruit, l'Olympique lyonnais que l'on disait affaibli cet été après le départ de plusieurs joueurs, a poursuivi dimanche son parcours quasi sans faute en Ligue 1, aux dépens d'Ajaccio, battu 2-0 au stade de Gerland.

Les Rhodaniens ont engrangé 13 points lors des cinq premières journées et occupent provisoirement la tête du championnat avec une longueur d'avance sur Marseille, en déplacement à Nancy dans la soirée.

"C'est une photo après cinq matches, il en reste beaucoup pour savoir si on pourra rester à ce niveau-là", a souligné le modéré entraîneur de l'OL, Rémi Garde.

Cette victoire leur permet d'affermir un peu plus leurs certitudes avant d'aborder une grosse semaine. Ils recevront jeudi le Sparta Prague en Ligue Europa, une découverte pour des Lyonnais habitués aux joutes de la Ligue des champions, puis ils iront à Lille dimanche.

Ces deux matches, en particulier la sixième journée face à un candidat au titre, auront valeur d'examen de passage pour la jeune génération lyonnaise qui s'est déjà étalonnée face à des adversaires moins cotés, comme Evian ou Troyes.

L'un des leaders de cette génération montante, Clément Grenier, a offert le premier but au défenseur Dejan Lovren en dosant parfaitement un corner à la 25e minute.

Epaulé par son aîné Steed Malbranque, lui aussi formé au club avant de s'exiler pendant une décennie dans le championnat d'Angleterre, il a fait régner Lyon sur le milieu de terrain, en particulier en première période.

Le joueur de 21 ans a montré au passage qu'il assurait de façon convaincante l'intérim de Yoann Gourcuff, blessé.

Il a même failli inscrire son nom au tableau d'affichage à la 54e minute en piquant une balle astucieuse que le gardien ajaccien Guillermo Ochoa a dû repousser in extremis.

Le Mexicain, qui a passé l'après-midi à frustrer Bafétimbi Gomis, a été battu une deuxième fois, par Lisandro Lopez. Le buteur lyonnais a conclu une contre-attaque éclair initiée à l'autre bout du terrain par le gardien Rémy Vercoutre (74e).

Les supporters lyonnais ont pu pousser un ouf de soulagement, tant les Ajacciens semblaient décidés, dans les minutes qui ont précédé, à ne pas se laisser faire.

"Même si en deuxième mi-temps on aurait pu revenir au score, je pense qu'avec l'effectif de l'Olympique lyonnais, il y a peu d'équipes qui prendront des points ici", a toutefois reconnu l'entraîneur des Corses, Alex Dupont.

Ajaccio n'aura finalement pas trouvé la clef, en dépit de l'entrée en jeu du Roumain Adrian Mutu. L'histoire retiendra que la star déchue du championnat d'Italie a fait sa première entrée en jeu à la 62e minute contre Lyon.

Simon Carraud, avec André Assier à Lyon, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant