Ligue 1: l'OL garde un goût amer de la 30e journée

le
0
L'OL NE PERD PAS MAIS GARDE UN GOÛT AMER DE LA 30E JOURNÉE
L'OL NE PERD PAS MAIS GARDE UN GOÛT AMER DE LA 30E JOURNÉE

par André Assier

LYON (Reuters) - A l'image de sa saison en dents de scie qui pourrait lui laisser des regrets à la fin du mois de mai, Lyon sort de la 30e journée de Ligue 1 avec un goût amer malgré un bon point rapporté de Rennes (1-1).

Lyon a certes gagné une place pour se retrouver au quatrième rang, mais cette progression masque mal une réalité comptable embarrassante.

Avec son succès sur Toulouse (2-1), Lille a en effet repris deux points à son principal concurrent dans la course au podium. L'OL compte désormais six longueurs de retard, plus une différence de buts largement défavorable (+10) par rapport à celle des champions de France en titre (+23).

Cette situation laisse d'ailleurs le milieu de terrain lyonnais Maxime Gonalons dubitatif: "Lille nous reprend deux points, cela ne nous facilite pas la tâche."

"La bonne opération est plutôt pour Lille", consent de son côté Rémi Garde, l'entraîneur des Gones.

Au coup de sifflet final, le même sentiment habitait le président de l'OL Jean-Michel Aulas, "déçu et frustré".

"Ce point n'est pas suffisant. Il faut reconnaître que ce sera dur car devant cela va très vite. Lille est bien lancé", a-t-il souligné.

"NOUS ALLONS NOUS ACCROCHER"

Au-delà de ces constats mathématiques, Lyon peut reprendre espoir à la lecture de son calendrier final, où seul le déplacement à Toulouse constitue, a priori, un rendez-vous délicat.

Les autres matches prévus pour les septuples champions de France d'ici la fin mai ont de quoi raviver la flamme: tandis que se présenteront à Gerland cinq formations à la portée de l'OL (Auxerre, Lorient, Valenciennes, Brest et Nice), Lyon devra se rendre à Toulouse juste après la finale de la Coupe de la Ligue, ainsi qu'à Ajaccio et Evian.

En comparaison, Lille doit encore affronter le Paris Saint-Germain et Montpellier, les deux premiers de la Ligue 1.

"Cela ne nous donne pas de droit à l'erreur", remarque Hugo Lloris, le gardien de l'OL.

Lyon reste en course pour le podium et confirme son net redressement après son échec de Nicosie, où l'OL s'est fait éliminer en huitième de finale de la Ligue des champions, face au petit Poucet de la compétition.

Depuis ce revers, l'OL n'a en effet plus perdu, s'est qualifié pour la demi-finale de la Coupe de France aux dépens du PSG et garde en ligne de mire la finale de la Coupe de la Ligue, le 14 avril, contre l'Olympique de Marseille.

Il semble en outre avoir retrouvé quelques certitudes, notamment dans le jeu.

"La série reste intéressante. Nous avons plus d'équilibre dans le jeu. Et il faut aussi retenir la réaction (...) Nous allons nous accrocher", promet Maxime Gonalons.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant