Ligue 1: l'OL et l'OM marquent encore le pas

le
0
L'OL ET L'OM DÉCROCHÉS FACE AU PSG
L'OL ET L'OM DÉCROCHÉS FACE AU PSG

PARIS (Reuters) - Pour le deuxième week-end de suite, les deux Olympiques de Ligue 1 ont réalisé chacun une contre-performance dimanche, une défaite à domicile contre Lille pour Lyon (3-1) et un match nul à Evian pour Marseille (1-1).

Ces deux résultats conjugués permettent au Paris Saint-Germain d'avoir l'esprit encore un peu plus libre avec désormais six points d'avance sur l'OL et huit sur l'OM.

Lyon espérait pourtant profiter de la venue du champion de France 2011 pour retrouver un peu de confiance, une semaine après une lourde défaite 3-1 à Ajaccio et avant un déplacement à Tottenham, jeudi, en Ligue Europa.

Mais les événements ont très mal tourné pour les Lyonnais lors des cinquante premières minutes. S'ils cherchent un responsable, ils pourront le trouver en la personne de l'ancien Stéphanois Dimitri Payet.

L'attaquant lillois a adressé deux passes décisives, l'une sur corner pour Aurélien Chedjou (28e), l'autre pour le milieu de terrain Florent Balmont (45e) après avoir fixé toute la défense lyonnaise.

Le Réunionais a failli se transformer en buteur à la 79e minute, mais son tir a heurté la base du poteau de Rémy Vercoutre.

Salomon Kalou a de son côté converti un penalty sifflé pour une main du défenseur rhodanien Milan Bisevac dans la surface de réparation (50e). Un penalty auquel a répondu sept minutes plus tard un autre penalty côté lyonnais, tiré par Lisandro Lopez.

"On a prouvé qu'on n'était pas mort. Il ne faut pas nous enterrer trop vite", a commenté Rudi Garcia au micro de Canal +. "Maintenant, on ne va pas grimper aux rideaux parce qu'on a gagné un match."

Lille est dixième avec 34 points, soit neuf de retard sur l'OM.

Les Marseillais n'ont plus beaucoup de marge sur leurs poursuivants les plus proches: seulement trois points sur Saint-Etienne et Rennes, qui a battu Toulouse 2-0 dans l'après-midi grâce à des réalisations en fin de match.

"S'ACCROCHER"

Auréolé de son nouveau statut de quasi international, Romain Alessandrini a profité d'un mauvais dégagement des genoux du gardien Ali Ahamada pour inscrire le premier but, le dixième en Ligue 1 pour l'ancien Clermontois.

Le gardien toulousain n'a pas pu faire grand-chose sur le deuxième but, signé Mevlut Erding à la réception d'un centre en force d'Abdoulaye Sané (84e).

Sous la menace de Saint-Etienne et de Rennes, pour ne citer qu'eux, l'OM est décroché dans la course au titre, un objectif qu'il n'a jamais poursuivi à en croire Elie Baup.

"On n'a jamais parlé de titre. L'objectif de Marseille cette saison c'est la cinquième place, c'était clair depuis le début", a-t-il dit sur beIN Sport.

"On continue à s'accrocher, ce n'est pas une nouvelle que le PSG, avec tous ses moyens et les joueurs de talent qu'il a pu recruter, se détache", a-t-il poursuivi.

Tout avait pourtant bien commencé dimanche pour l'OM avec un superbe but d'André-Pierre Gignac à la 52e minute à la suite d'une combinaison avec Mathieu Valbuena.

Mais à peine quatre minutes plus tard, le scénario du match s'est emballé.

Kassim Abdallah a écopé d'un carton rouge pour une faute dans la surface de réparation sur Saber Khlifa, synonyme de penalty, et Yannick Sagbo a fait fructifier cette sanction en égalisant (60e).

Entré en jeu à la 72e pour dynamiser le jeu offensif de l'OM, Jordan Ayew a récolté deux cartons jaunes en deux minutes: d'abord pour une faute sur Khlifa (73e) puis pour une semelle sur Milos Ninkovic (74e).

Evian et Toulouse ne sont pas concernés pour la bataille entre les candidats au podium. Les Toulousains sont douzièmes avec 31 points et les Haut-Savoyards 17es avec 23 points, soit autant que le premier relégable, Sochaux.

Olivier Guillemain et Simon Carraud, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant