Ligue 1: l'Europe pour Saint-Etienne passe par la victoire

le
0
Ligue 1: l'Europe pour Saint-Etienne passe par la victoire
Ligue 1: l'Europe pour Saint-Etienne passe par la victoire

par André Assier

SAINT-ETIENNE (Reuters) - Pour avoir épuisé les deux crédits qu'il possédait lors des dernières journées, Saint-Etienne s'oblige à une "finale" à domicile, dimanche prochain contre Bordeaux, pour valider son ticket pour l'Europe.

Face à Marseille (0-0) puis à Nancy (3-2), l'ASSE avait deux occasions d'affirmer son rôle de favori dans la course à la 5e place, qualificative pour la Ligue Europa, après la victoire de Lyon - assuré d'être quatrième du championnat - en Coupe de France.

Alors que son principal challenger - Rennes - chutait à deux reprises (devant Montpellier et à Paris), le surplace des Verts qui n'ont pris qu'un point sur six possibles, a laissé le champ libre à Bordeaux, qui vise également l'Europe.

Relégables à trois reprises cette saison entre la mi-octobre et la mi-novembre, les champions de France 2009 s'offrent en effet un final de rêve - cinq succès lors des cinq derniers rendez-vous de Ligue 1 - avec une cinquième place provisoire à 90 minutes du terme de la saison.

Seule consolation, le calendrier offre aux Verts une ultime chance d'accéder à ce cinquième rang lors de la réception de Bordeaux alors que l'autre challenger, Rennes, avec deux lourds revers (2-0 devant Montpellier puis 3-0 à Paris), a vu sa différence de buts fondre tant et si bien que Saint-Etienne devance désormais les Bretons sur ce critère.

L'équation de la dernière journée est donc simple pour les Verts : ils doivent battre Bordeaux, tout en surveillant ce que fait Rennes devant Dijon. Si les Bretons gagnent aussi, mais avec au minimum un but d'écart de plus, ces derniers leur souffleront le billet européen.

"Il nous reste un match à gagner, dimanche, face à Bordeaux", clame le milieu de terrain Laurent Battles. "C'est une finale qui sera très excitante. J'espère que le stade sera plein pour que nous puissions gagner ce match et ainsi décrocher cette cinquième place."

Il faudra avant cela effacer les amertumes nées de ces derniers matches décevants, notamment à Nancy.

"Nous sommes très déçus. Ce fut un match bizarre. Des décisions contraires et des buts contre le cours du jeu. C'est rageant car dans l'ensemble, nous avons accompli un bon match sur une pelouse synthétique pas évidente. Il faut vite relever la tête", a dit Jérémy Clément.

"Nous jouerons notre finale, dimanche prochain. Ce sera un super rendez-vous devant notre public. Il faudra que le stade soit plein et espérer qu'on fasse de cette finale une belle fête."

Christophe Galtier, l'entraîneur, mobilise déjà ses troupes.

"Je reste, le groupe reste, nous devons rester concentrés et mobilisés car rien n'est fini. J'y crois encore", affirme-t-il.

Saint-Etienne avait attendu 26 ans avant de revenir en Coupe d'Europe en mai 2008 à la faveur d'une cinquième place en championnat. Le club aux dix titres de champion de France est à 90 minutes de la retrouver, quatre ans après.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant