Ligue 1: l'effectif bordelais diminué pour affronter Lille

le
0
DIMINUÉ PAR PLUSIEURS BLESSURES, BORDEAUX SE DÉPLACE À LILLE
DIMINUÉ PAR PLUSIEURS BLESSURES, BORDEAUX SE DÉPLACE À LILLE

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - Dixième de Ligue 1 avec six points de retard sur le quatrième, Saint-Etienne, Bordeaux se rend ce dimanche à Lille, qui est en net regain de forme et voit son infirmerie se remplir alors que son calendrier ne lui laisse aucun répit.

Pour la formation girondine, mathématiquement, tout n'est pas perdu mais, engagée sur trois tableaux, Bordeaux souffre et paye la note alors qu'il lui faut jouer tous les trois jours, un rythme démentiel pour une équipe à l'effectif réduit et perturbée par les blessures à répétition.

Bordeaux se voyait en course pour la place qualificative en Ligue Europa, voire pour le podium, puis a soudain été stoppé dans son parcours.

Au bal des prétendants, les Girondins sont même sans doute ceux qui ont le moins bien passé le mois de février, même s'il faut mettre à leur actif les deux qualifications à l'arraché et au courage pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa face à Kiev et les quarts de finale de la Coupe de France à Raon-l'Etape mercredi au terme de la séance des tir au but.

En effet, après le succès en trompe l'oeil face à Valenciennes (2-0) en début de mois, Bordeaux a aligné trois défaites consécutives en Ligue 1, la deuxième meilleure défense du championnat d'alors encaissant sept buts pour n'en marquer aucun et passant de la quatrième à la dixième place.

La formation de Francis Gillot aimerait pouvoir compter sur toutes ses forces pour en finir avec cette période de matches à répétition, avec Lille dimanche, le match aller des huitièmes de finale de la Ligue Europa jeudi au Benfica Lisbonne, la 29e journée de Ligue 1 le dimanche suivant face à Bastia, suivi du retour européen face au Benfica le jeudi, avant, trois jours plus tard, le déplacement à Toulouse.

DE NOUVEAUX BLESSÉS À RAON-L'ÉTAPE

Ce ne sera pas le cas.

Pour aborder cette période, Bordeaux qui était déjà privé de sa dernière recrue, le jeune attaquant uruguayen Diego Roal, de son défenseur central Carlos Henrique et de son défenseur latéral Mariano, est revenu de Raon-l'Etape avec de nouveaux blessés.

En premier lieu, l'"impact-player" de la défense Lamine Sané, qui sera absent durant quatre semaines pour un arrachement du tendon de l'auriculaire gauche dont il devait être opéré vendredi.

Déjà privé de Mariano, Gillot a vu son suppléant Julien Faubert revenir des Vosges avec une élongation à la cuisse droite qui le rend incertain pour Lille, tout comme le milieu de terrain Henri Saivet atteint d'une luxation de l'épaule droite.

Pourtant, Francis Gillot et ses joueurs refusent de baisser la tête. Mais l'énergie dépensée pour venir à bout des amateurs de Raon-l'Etape qui contrastait avec l'apathie de certains joueurs à Brest quelques jours plutôt, pourrait peser à Lille.

"Ces cent-vingt minutes vont peut-être peser dans les jambes mais on n'avait guère le choix, il fallait passer. Maintenant, il est temps de reprendre des points en championnat", a estimé Francis Gillot après le succès dans les Vosges.

L'état de fraîcheur, la qualité de la récupération alors que les joueurs ont été mis au repos vendredi, devraient être déterminants dimanche dans le Nord.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant