Ligue 1: l'ASM et le PSG sereins, l'OM et l'OL moins

le
0
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 10E JOURNÉE
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 10E JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les leaders de la Ligue 1, l'AS Monaco et le Paris Saint-Germain, peuvent s'attendre à un week-end relativement tranquille, à l'inverse de Marseille et de Lyon, en proie au doute.

A égalité de points avec quatre unités d'avance sur leurs premiers poursuivants, l'ASM et le PSG ne devraient pas trop souffrir étant donné la faiblesse des adversaires proposés par la 10e journée.

Le club de la capitale reçoit Bastia samedi, en fin d'après-midi. Certes, les Corses sont dixièmes au classement mais leurs statistiques sur la pelouse parisienne, où ils n'ont jamais gagné, ne sont pas rassurantes: 20 défaites pour sept matches nuls, toutes compétitions confondues.

Le PSG, qui reste sur une belle victoire sur l'OM au Vélodrome (2-1), évoluera toutefois sans deux de ses milieux de terrain habituels, Thiago Motta et Marco Verratti, tous deux suspendus, et peut-être aussi sans Zlatan Ibrahimovic, touché à une cuisse.

De son côté, l'ASM se déplace dimanche chez l'avant-dernier, Sochaux, qui réalise un début de saison catastrophique avec seulement une victoire en neuf matches.

Les Sochaliens compteront toutefois sur un éventuel effet Hervé Renard, nommé sur le banc au cours de la trêve internationale avec pour objectif de remettre le club en confiance.

Mais avec ses internationaux, ses jeunes pousses qui montent et la force de caractère avec laquelle il a remporté son dernier match de championnat contre Saint-Etienne (2-1), l'ASM risque de ne faire qu'une bouchée des Doubistes.

Ailleurs, les prétendants annoncés en début de saison à la lutte pour le podium se doivent de réagir.

Lyon, prisonnier d'une série statistique indigne de son rang avec seulement une victoire en onze matches, reste sur une claque magistrale reçue à Montpellier (5-1). Désormais 14e, l'OL recevra dimanche en match de clôture le 15e, Bordeaux.

"PAS INQUIET MAIS EN ALERTE"

"Il faut travailler plutôt que de se lamenter. On ne baisse pas les bras", a expliqué cette semaine le président du club Jean-Michel Aulas, dont l'infirmerie est pleine à craquer depuis le début de la saison.

"Je le répète, on a à faire face à de nombreux absences pour blessures. On a pris des dispositions pour que cela change. Je ne suis pas inquiet mais en alerte. Je rappelle que nous avons déjà été à cette place et que nous avions fini sur le podium", a-t-il ajouté, comme pour remonter le moral des troupes.

A Marseille, la situation est légèrement différente mais des doutes commencent à s'installer, à la veille d'un déplacement périlleux programmé vendredi à Nice.

L'OM reste en effet sur deux défaites amères, la première à Dortmund en Ligue des champions (3-0) et la seconde à domicile, contre son rival parisien (2-1).

Lors de ce dernier match, au cours duquel les hommes d'Elie Baup ont mené 1-0 et ont évolué à onze contre dix pendant près d'une heure, l'OM a comme refusé de jouer, tétanisé, alors que tous les ingrédients étaient réunis pour infliger au PSG sa première défaite de la saison.

Cette contre-performance a d'ailleurs chassé l'OM du podium au profit de Lille, désormais troisième à la faveur d'une meilleure différence de buts.

Le Losc, sur une série de quatre matches sans défaite dont trois victoires, se déplace samedi à Montpellier, où René Girard fera son retour après avoir quitté l'Hérault cet été.

L'autre club en forme du moment, Nantes, se rend à Ajaccio pour tenter de signer une quatrième victoire consécutive.

Les derniers matches de cette 10e journée opposeront Saint-Etienne à Lorient, Reims à Toulouse, Evian-Thonon-Gaillard à Guingamp et Rennes à Valenciennes, où le nouvel entraîneur du club nordiste Ariël Jacobs tentera de déloger son équipe de la très gênante place de lanterne rouge.

Olivier Guillemain, édité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant