Ligue 1 : ils propulsent Nice vers les sommets

le , mis à jour à 09:10
0
Ligue 1 : ils propulsent Nice vers les sommets
Ligue 1 : ils propulsent Nice vers les sommets

NICE 2 4

MONACO 0 0

 

Si le Gym réussit un début de saison canon, il le doit en grande partie à ces quatre hommes arrivés à l'intersaison : Lucien Favre, Mario Balotelli, Younès Belhanda et Dante. Le coach suisse, passé par la Bundesliga, a pris la suite de Claude Puel et a parfaitement réussi la transition... pour le moment. Après six journées, voilà les Aiglons leadeurs du championnat — et toujours invaincus — avec un point d'avance sur le PSG et Monaco, la dernière victime en date hier soir. Favre a méticuleusement construit son édifice et il faut reconnaître que Dante apporte à la défense expérience et solidité. Au côté du capitaine Paul Baysse, il tient un rôle indispensable. Quant à Belhanda et Balotelli, ils sont à l'ouvrage dans les trente derniers mètres. L'un sait trouver les brèches et l'autre terminer les actions. Les Monégasques l'ont constaté à leurs dépens.

 

L’orfèvre

46%

...DE VICTOIRES EN TANT QU’ENTRAÎNEUR, LUCIEN FAVRE

Son président Jean-Pierre Rivère n'est pas peu fier de l'avoir convaincu de rejoindre le club azuréen. Dès qu'il le peut, le boss du Gym affirme que la venue de Lucien Favre, 58 ans, est un énorme coup pour Nice et qu'il constitue « la meilleure recrue de son mercato ». « C'était lui et aucun autre », répète-t-il. En s'engageant trois ans avec l'OGCN, le Suisse, passé par le Hertha Berlin et Mönchengladbach, entend s'inscrire dans la durée, bien conscient du chantier auquel il s'attaque. Pour l'heure, ses débuts sont parfaits. Il a l'adhésion de son groupe, charmé par les méthodes de ce grand pédagogue. « J'ai l'habitude d'expliquer tous mes choix aux joueurs », confie-t-il. Adepte d'un jeu basé sur l'attaque et maître tacticien, Favre applique sa méthode en douceur, même s'il lui est arrivé d'effectuer des séances d'entraînement de plus de trois heures. « On n'avait jamais connu ça », affirme-t-on dans le vestiaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant