Ligue 1: Hugo Lloris, un tour d'honneur et puis s'en va

le
0
HUGO LLORIS FAIT SES ADIEUX AU PUBLIC DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS
HUGO LLORIS FAIT SES ADIEUX AU PUBLIC DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

LYON (Reuters) - Hugo Lloris a fait samedi ses adieux au public de l'Olympique lyonnais avant le match de Ligue 1 contre Valenciennes, dernière réunion de famille dans l'enceinte de Gerland pour le gardien avant de s'envoler pour Tottenham.

Le capitaine de l'équipe de France, transféré la veille pour un montant qui pourrait atteindre les 15 millions d'euros, a fait une ultime apparition sur la pelouse qu'il a foulée pendant quatre ans.

Il pouvait être rassuré, son ancien club s'est imposé 3-2.

"Je voulais vous remercier pour ces quatre dernières années. Derrière un grand club il y a toujours un grand public et l'OL aura toujours besoin de ce grand public", a-t-il dit, gagné par l'émotion, au micro du stade.

Puis le joueur de 25 ans a effectué un tour d'honneur, sa fillette dans les bras, et laissé son successeur Rémy Vercoutre enfiler les gants de titulaire, un honneur rare pour celui qui s'est contenté pendant une décennie du rôle de remplaçant.

Avant de prendre congé de ses coéquipiers, Hugo Lloris, qui était venu les saluer dans le vestiaire, a embrassé le président Jean-Michel Aulas, son bras droit Bernard Lacombe, l'entraîneur des gardiens, Joël Bats, qu'il a côtoyés depuis 2008 et Rémi Garde, son dernier entraîneur à Lyon.

"Tout est positif sur ces quatre ans", avait-il dit à des journalistes à son arrivée à Gerland.

Son séjour est peut-être positif mais il ne lui a pas permis d'enrichir beaucoup son palmarès, à l'exception d'une Coupe de France en mai et d'un Trophée des champions il y a un mois.

A Londres, il tentera de combler ce trou dans son parcours.

"Je suis très excité de pouvoir rejoindre la Premier League et il faudra répondre présent. C'est un championnat difficile notamment pour les gardiens de but mais c'est un défi aussi personnel", a confié le joueur.

"Et pour mon évolution tant sur le plan sportif qu'humain c'est important de découvrir une nouvelle culture. Une nouvelle vie tout simplement."

Simon Carraud, avec André Assier à Lyon, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant