Ligue 1. Gomis : «Evra va apporter des ondes positives»

le , mis à jour à 09:22
0
Ligue 1. Gomis : «Evra va apporter des ondes positives»
Ligue 1. Gomis : «Evra va apporter des ondes positives»

Le Vélodrome, vendredi soir, a pu acclamer la première olympienne de Patrice Evra. C'est pourtant Bafetimbi Gomis qui a crevé l'écran. Auteur d'un triplé face à Montpellier, le buteur de l'OM a permis aux siens de décrocher une nette victoire (5-1) et de remonter à la 5e place.

 

Un premier triplé sous le maillot olympien, vous devez être fier.

BAFETIMBI GOMIS. Oui, je n'avais pas marqué en 2017. J'avais à coeur de vite corriger ça parce qu'on restait sur deux revers d'affilée. J'ai eu la chance de marquer vite. Et après on a enfin fait ce qu'il faut pour avoir ce premier match référence, je suis content.

 

Cette victoire relance-t-elle l'OM ?

On était tombés contre deux grosses écuries du championnat ( NDLR : Monaco et Lyon), on va de nouveau recevoir Lyon mardi. Chaque match a son histoire. Même si l'OL nous a montré sa supériorité dimanche, l'OM progresse vite. En plus, on a la chance d'avoir l'apport de Patrice Evra, ce qui n'est pas négligeable.

 

On vous a vus très complices...

Je le connais depuis très longtemps (ils ont disputé ensemble l'Euro 2008). Il apporte sa joie de vivre, il va vers les gens. C'est une voix qui porte. Humainement et sportivement, c'est une personne dont l'OM avait besoin. Il a gagné partout où il est passé, il va apporter des ondes positives.

 

Ce qui bloque le transfert de Payet

 

L'arrivée de Dimitri Payet (29 ans, 31 sélections) à Marseille est sur le point d'aboutir. L'OM et West Ham seraient tombés d'accord sur un prix de vente d'un peu plus de 30 millions d'euros mais, selon nos informations, un élément, et non des moindres, bloquerait encore la transaction. Les deux clubs n'auraient tout simplement pas trouvé d'accord sur la structure du paiement, c'est-à-dire comment le club phocéen envisage de régler la facture à son homologue anglais. Pour l'instant, West Ham exige un échéancier que Marseille refuse. Pour autant, l'optimisme est de mise et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant