Ligue 1: Girard dénonce une parodie de football

le
0
RENÉ GIRARD AGACÉ DES CONDITIONS DE JEU PERTURBÉES PAR LA NEIGE
RENÉ GIRARD AGACÉ DES CONDITIONS DE JEU PERTURBÉES PAR LA NEIGE

SAINT-ETIENNE (Reuters) - L'entraîneur de Montpellier, René Girard, était en colère samedi après la défaite 4-1 de son équipe à Saint-Etienne lors d'un match de Ligue 1 très perturbé par la neige tombée abondamment sur Geoffroy-Guichard.

Les deux équipes ont disputé la deuxième période sur une pelouse couverte de plusieurs centimètres de neige, ce qui a nui au jeu et contraint l'arbitre à prolonger la mi-temps puis interrompre le match plus d'une demi-heure.

"C'était une parodie de football", a jugé René Girard lors de la conférence de presse d'après-match.

"On ne pouvait pas jouer au foot dans ces conditions-là. C'était dangereux pour les joueurs."

Pendant la rencontre, René Girard a plaidé auprès de l'arbitre et du délégué de la Ligue de football professionnel pour un report du match. "Prenez vos responsabilités !", l'a-t-on entendu lancer à ce dernier.

Un report aurait contraint les deux clubs à rejouer intégralement le match.

"Bien sûr, Saint-Etienne menait 3-1 mais on a déjà vu des matches où une équipe menée sur ce score gagnait 4 à 3 à la fin. Je crois que quand il y a les responsabilités à prendre, il y a des soucis en France", a dit Girard après la rencontre.

"Je ne parlerai pas de football parce que je n'ai pas envie. Et ce n'était pas un match de football."

Montpellier avait déjà vécu un match à rallonge à Auxerre l'année dernière, lors de la 38e journée décisive pour le titre.

Echaudés par les résultats de leur équipe qui descendait en Ligue 2, les supporters bourguignons avaient alors créé une série d'incidents et entraîné plusieurs arrêts du match.

"On a joué un match à Auxerre pour être champion avec des choses jamais vues. Ce soir pareil : on attend, on fait n'importe quoi", a affirmé René Girard.

André Assier, avec Simon Carraud à Paris, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant