Ligue 1: Gignac délivre l'OM à Valenciennes, Lyon craque

le
0
LYON BATTU PAR REIMS
LYON BATTU PAR REIMS

PARIS (Reuters) - L'Olympique de Marseille a pris provisoirement la tête de la Ligue 1 en signant samedi une victoire pleine de sang-froid et de réalisme à Valenciennes (1-0), juste avant que Lyon ne craque contre Reims, quatre jours après son revers européen.

Le dauphin du PSG la saison dernière s'est imposé en terre nordiste grâce à un but tardif d'André-Pierre Gignac (85e) tandis que l'OL a sombré à domicile contre Reims (1-0), qui a confirmé son beau succès du week-end dernier contre Lille.

Cette troisième journée de championnat a vu également les premières victoires de la saison de Guingamp, qui a disposé de Lorient (2-0), de Bordeaux face à Bastia (1-0) et de Montpellier contre Sochaux (2-1).

Après trois journées, voici donc l'OM seul en tête avec neuf points, soit deux de plus que l'AS Monaco, qui a concédé un match nul vendredi soir sur sa pelouse face à Toulouse (0-0). Lyon est troisième avec six points. Le PSG, toujours en quête d'une victoire, se déplacera dimanche à Nantes.

A Valenciennes, Gignac a délivré les siens après 85 minutes d'une rencontre soporifique et riche en déchets techniques, sur une action partie d'un corner tiré côté droit par Mathieu Valbuena.

Une tête d'André Ayew repoussée par le gardien nordiste a atterri dans les pieds de Gignac, qui n'a pas eu de besoin de forcer son talent pour ouvrir le score de près et marquer ainsi son troisième but de la saison.

"On a encore gagné, neuf points en trois matches, on engrange, on engrange, c'est de bon augure avant la réception de Monaco le week-end prochain", s'est félicité Gignac devant les caméras de Canal Plus.

"Trois buts en trois matches. Je suis content de pouvoir être décisif pour le club car tout le monde le sait, ça n'a pas été facile pour moi. C'est d'autant plus excitant de faire gagner son équipe", a-t-il ajouté.

UN COUP DU SORT À LYON

A Lyon, les hommes de Rémi Garde ont pris un nouveau coup sur la tête, quatre jours après avoir reçu une claque à Gerland en barrage aller de Ligue des champions contre la Real Sociedad (2-0).

Décidés à réagir après ce qu'ils ont présenté comme un "accident", les joueurs de l'OL ont piétiné pendant l'essentiel de la première période, gênés tout comme les Rémois par la pluie battante.

Après une période de doute entourant la reprise de la partie après la pause, et ce en raison du mauvais état de la pelouse, les Lyonnais sont revenus avec quarante minutes de retard prévu par rapport à l'horaire prévu avec de bonnes intentions.

En fin de partie, cette bonne attitude a failli être récompensée mais Clément Grenier a gâché une occasion en or en expédiant un penalty dans les tribunes (72e).

Quatre minutes plus tard, l'attaquant de Reims Odair Fortes a forcé le destin quand son centre venu de la gauche a été contré par inadvertance par le défenseur lyonnais Milan Bisevac pour finalement lober le gardien de l'OL.

Ecoeuré par ce coup du sort, Lyon ne s'en est jamais remis.

Seul club de L1 à n'avoir marqué encore aucun point après deux journées, le promu guingampais a effacé cette statistique peu flatteuse en offrant une prestation solide face à son voisin breton.

Les hommes de Jocelyn Gourvennec se sont imposés dans un stade du Roudourou gonflé à bloc grâce à un doublé du meilleur buteur de la Ligue 2 la saison dernière, Mustapha Yatabaré (15e et 49e). En face, Lorient n'a offert que trop peu de jeu et d'inspiration pour pouvoir espérer revenir.

Moins fringant mais avec tout autant d'assurance, Bordeaux a lui aussi décroché son premier succès de la saison samedi grâce à un joli coup franc enroulé d'Henri Saivet (31e) qui a complètement inhibé Bastia, trop timide en Gironde.

Accroché à domicile par le PSG (1-1) puis corrigé à Monaco (4-1), Montpellier a vécu une soirée moins tranquille mais aussi riche en émotions en signant lui aussi sa première victoire depuis la reprise du championnat.

Sochaux avait pourtant ouvert le score, par l'intermédiaire de Roy Contout (43e), mais une égalisation rapide du capitaine Vitorino Hilton (45e) et un but inscrit dans les arrêts de jeu de la deuxième période par l'ancien Parisien Siaka Tiéné ont fait chavirer la Mosson de bonheur.

Le dernier match de la soirée, entre Evian-Thonon-Gaillard et Rennes, a vu la victoire solide des hommes de Philippe Montanier grâce à un doublé de la recrue de l'été en attaque, l'international portugais Nelson Oliveira.

Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant