Ligue 1: Gaëtan Charbonnier veut prouver sa valeur à Montpellier

le
0
GAËTAN CHARBONNIER VEUT PROUVER SA VALEUR À MONTPELLIER
GAËTAN CHARBONNIER VEUT PROUVER SA VALEUR À MONTPELLIER

par Dimitri Rahmelow

REIMS (Reuters) - Il refuse de parler de revanche avant le déplacement samedi de Reims à Montpellier, mais l'attaquant champenois Gaëtan Charbonnier aura quand même à coeur de prouver aux dirigeants du MHSC qu'ils se sont trompés.

Le joueur de 24 ans, qui a quitté cet été l'Hérault pour la Marne, n'y a passé qu'une saison. Le club de Louis Nicollin, qui n'était pas resté insensible à ses 12 buts marqués l'année précédente avec Angers en Ligue 2, l'avait recruté après le départ d'Olivier Giroud à Arsenal.

"Oui, ce match (contre Montpellier, NDLR), je l'avais marqué sur le calendrier", avoue Gaëtan Charbonnier.

"Le coach avait fait ses choix. Je respecte. Ce qui s'est passé avant, je ne reviendrai pas dessus. J'ai encore des amis là-bas et beaucoup de contacts avec eux", poursuit le numéro 14 du Stade de Reims.

Car la roue a vite tourné pour Charbonnier à Montpellier.

Les supporters, et probablement les dirigeants, espéraient que ce remplaçant numérique au départ de Giroud serait aussi un palliatif qualitatif. Quatre buts et 26 matches plus tard, le constat est amer.

"Parfois, on peut avoir du mal à s'adapter dans un environnement différent de ce qu'on a connu avant. Sans doute que notre club est plus en rapport avec ce qu'il a connu à Angers et c'est là-bas qu'il a été le plus performant", analyse son nouvel entraîneur, Hubert Fournier.

Le président Jean-Pierre Caillot n'avait pas su garder le secret du recrutement, qui avait filtré quelques jours avant la signature, certain d'avoir "fait une bonne pioche", l'un de ses "meilleurs coups" de dirigeant dans le football.

"C'est un mec introverti, qui a une personnalité, très affectif comme beaucoup de joueurs. Et ça tombe bien parce qu'on est un club ou on joue beaucoup sur l'affectif", plaide le patron qui, habitué des engagements longs, a offert un contrat de quatre saisons à Charbonnier.

"OBJECTIF BUTS À DEUX CHIFFRES"

Pourtant, à l'annonce du recrutement, certains doutent. Gaëtan Charbonnier, passé par le PSG où il s'est entraîné avec les pros, n'avait pas convaincu Paul Le Guen de le lancer en L1. Son passage à Montpellier sous Girard, avant que Jean Fernandez ne le laisse partir, ne rassure pas.

"Ce n'est pas parce qu'il a eu une année difficile en termes d'adaptation à Montpellier qu'il a perdu ses qualités. La marche était haute, ils venaient d'être champions. Que ça n'ait pas accroché avec certains entraîneurs ne veut rien dire sur ses qualités", explique Jean-Pierre Caillot.

Il avoue que le recrutement de l'attaquant n'était pas prévu dans les plans du mercato du Stade de Reims, qui s'était lancé sur la piste de Sloan Privat avec qui un accord était quasiment conclu avant une volte-face du Sochalien.

"On l'avait dans un coin de notre tête sans vraiment y croire. On m'a dit qu'il était destiné aux grands clubs. Mais quand on a vu que ça ne marchait pas bien à Montpellier, on a su qu'il allait être sur le marché", poursuit Caillot, sourire aux lèvres.

Gaëtan Charbonnier, blessé pour 15 jours aux adducteurs dès son arrivée, n'a joué qu'un match entier, contre Nantes (0-0), lors d'une prestation quelconque, à l'image de celle de son équipe, actuellement sixième de L1 avec sept points.

"Je n'avais pas fait un match complet depuis longtemps. Ça m'a fait du bien. Il faut améliorer la finition devant le but, et éviter les pertes de balles inutiles. J'ai un objectif de buts à marquer cette saison. Un objectif à deux chiffres", précise le joueur, ambitieux.

Son entraîneur, qui ne dispose pas d'un choix pléthorique en attaque, pourrait faire débuter Charbonnier dans son ancien jardin maudit, où les supporters devraient fraîchement l'accueillir après les critiques émises à l'encontre de René Girard.

"On ne l'a pas pris pour qu'il soit bon contre Montpellier mais pour qu'il soit bon plusieurs années. Il faut dédramatiser. J'espère qu'il aura l'orgueil de montrer qu'il est un joueur de Ligue 1", dit Hubert Fournier, qui devrait l'aligner "au moins quelques minutes".

Edité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant